Nouveau record de vente dans «Affaire conclue»: un objet vendu à 21 000 euros (vidéo)

DR
DR

Ce mardi 21 avril, la vendeuse Marina est venue proposer un buste en marbre de carrare de Napoléon Ier aux acheteurs de l’émission « Affaire conclue », diffusée sur France 2. Au départ, la vendeuse espérait repartir avec 200 euros maximum. « J’ai voulu participer à l’émission car je la trouve sympa. Je suis prête à faire une affaire conclue parce qu’il est trop lourd, sinon je le laisse là  », a-t-elle expliqué en parlant du buste. L’objet avait appartenu au grand-père de son mari décédé. À la grande surprise de Marina, l’expert Harold Hessel a d’abord estimé le buste de Napoléon 1er à 4000 euros environ.

« Il s’agit d’un buste qui a servi de publicité à l’empereur disposé dans tous les bâtiments officiels, chez les magistrats, les préfets, les ambassadeurs… Il fallait que ce soit l’image de l’empereur. Il existe plusieurs versions et là c’est la version la plus prestigieuse. Ce modèle de buste a été créé par un très grand sculpteur Antoine-Denis Chaudet. Vers 1807, l’empereur lui commande une représentation où il serait représenté à l’antique parce que c’était à la mode, aux goûts du jour, donc en empereur romain. C’est une pièce extraordinaire ! », a expliqué le commissaire-priseur.

Devant les acheteurs, les enchères commencent fort avec une première proposition à 2000 euros de Caroline Margeridon. Grand connaisseur et amateur de Napoléon, Pierre-Jean Chalençon est quant à lui réticent à « surpayer ce qu’il connaît par cœur  ». Il propose tout de même 5300 euros. Ensuite, les enchères n’arrêtent pas de grimper entre Julien Cohen et Caroline Margeridon, allant jusqu’à 12 000 euros. À ce moment, Marina semble perdue et ne comprend pas ce qu’il se passe. Après un long combat, c’est finalement Caroline Margeridon qui remporte l’enchère, avec une proposition à 21 000 euros. Ce chiffre marque le record de l’émission ! Jamais un objet n’avait été vendu à une telle somme. Le dernier record en date s’élevait à 16.500 euros pour un surtout de table signé Pierre-Philipe Thomire, un artiste ayant réalisé de nombreux objets pour l’entourage de Napoléon Bonaparte. Cette fois c’était Pierre-Jean Chalençon qui avait acheté l’objet.

 
  • Les montages financiers des royaux européens

    Plongé jusqu’au cou dans l’affaire Epstein, le prince Andrew a déclenché une nouvelle polémique en Angleterre en créant une très discrète société privée pour assurer la gestion de ses avoirs.

    Familles royales ou grandes familles de la noblesse ou de la haute bourgeoise, elles sont nombreuses à utiliser des constructions juridiques, comme des fondations, pour transmettre et perpétuer leur patrimoine.

  • GELUCK_belgaimage-174625282-full

    Geluck face à ses détracteurs

    Les détracteurs du projet de musée de Philippe Geluck sortent les griffes.

  • Le complexe des serres se découvre de plus loin cette année grâce à une belle promenade dans le parc privé du château.

    Parcours inédit dans les Serres de Laeken

    En raison du corona, une partie du complexe est inaccessible, mais, en échange, les visiteurs peuvent faire une longue promenade dans le parc du château royal ! À découvrir dès le 13 mai.

  • Le fisc peut s’emparer de 80% de la valeur d’un héritage à destination d’un ami ou d’un neveu. Le legs en duo est une solution à envisager à l’heure d’anticiper sa succession.

    Héritage, les règles ont changé

    Pour alléger les droits de succession, il est souvent intéressant d’inclure une association dans ses héritiers. Attention, les règles ont changé ! Explications.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern