Accueil Actu Soirmag

« Pata Pata », le tube de Miriam Makeba spécialement revisité avec des paroles anticoronavirus

La chanteuse béninoise Angélique Kidjo interprète la nouvelle version de cette célèbre chanson pour encourager les gestes barrières en Afrique.

Temps de lecture: 2 min

Le tube planétaire de Miriam Makeba, « Pata Pata », avait fait le buzz à sa sortie en 1967 et n’a pas pris une ride au fil des années. Ecrite dans la langue Xhosa, la chanson a d’ailleurs été utilisée il y a quelques jours pour lutter contre le coronavirus en Afrique.

La mélodie a ainsi été reprise à l’identique tandis que les couplets, réalisés sous la houlette de l’Unicef et cette fois interprétés par la béninoise Angélique Kidjo, ont été repensés pour diffuser des informations sur la pandémie aux communautés les plus vulnérables. « Nous devons garder nos mains propres et ne pas avoir de Pata Pata (touche touche, ndlr) », « Ne touchez pas votre visage, gardez vos distances s’il vous plaît » et « No-Pata Pata » sont ainsi quelques exemples de ce que chante l’artiste.

Angélique Kidjo reprend «
Pata Pata
»
Angélique Kidjo reprend « Pata Pata » - BELGAIMAGE

Une autre visée de cette reprise est de diffuser des messages de joie en cette bien triste période.

La nouvelle version de Pata Pata est diffusée depuis le 23 avril sur 15 stations de radio africaines.

« Cela semble si simple et pourtant, il est encore très difficile de transmettre des informations aux personnes dans les régions les plus reculées ou aux personnes qui n'ont pas Internet », signale James Elder, porte-parole de l'Unicef, à la Fondation Thomson Reuters.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une