Sur Instagram, il recrée le coronavirus avec des objets du quotidien (photos)

Quel est le point commun entre un navet piqué d’allumettes et un kiwano orné de sucettes et d’épingles ? Les deux créations sortent de l’esprit déjanté d’un Londonien confiné qui crée des répliques du nouveau coronavirus à partir d’objets du quotidien. « L’idée est venue complètement au hasard », explique Lorenzo Saa à l’AFP.

Assis dans son salon après avoir été abreuvé d’images du virus, il a regardé son cactus, de forme arrondie : « Mais c’est le Covid-19 ! » Chaque jour, depuis son appartement du nord de Londres, cet employé d’un cabinet de conseil en investissement, à la chemise aussi bariolée que ses créations, consacre quatre heures à ses œuvres, toujours plus inventives, avant de les poster sur un compte Instagram dédié, covid19replicas.

Il mange toutes ses répliques… Sauf une !

La plupart de ses œuvres partent d’un fruit ou d’un légume rond, auxquels il ajoute des objets du quotidien pour simuler les « branches » de différentes tailles du virus : bougies, radis, boutons, fleurs, clous de girofle, pâtes sèches, bâtonnets d’encens, etc. « C’est sain, c’est naturel, ça soutient la communauté locale en achetant ce dont vous avez besoin », se réjouit le Londonien, qui met un point d’honneur à manger toutes ses créations. « Sauf celle avec l’olive fourrée aux bâtons d’encens… »

La population du Royaume-Uni, deuxième pays le plus endeuillé dans le monde avec plus de 33.000 morts, est confinée depuis la fin mars et un assouplissement très léger a été amorcé mercredi en Angleterre. « Je suis vraiment quelqu’un de très sociable, donc j’avais besoin de quelque chose pour me changer les idées et me faire oublier l’absence de lien avec les gens », explique Lorenzo Saa, qui estime « qu’avoir un projet, c’est important pour la santé mentale ».

AFP

 
  • Pluto: 90 ans d’aventures avec Mickey

    Disney

    Le chien de Mickey Mouse, un Saint-Hubert… belge, faisait sa première apparition en 1930 dans un dessin animé. S’il ne parle pas et ne porte pas de vêtements, il devient le canidé le plus célèbre du cinéma d’animation mondial et l’un des six personnages préférés de l’empire Disney…

  • Un membre d’OceansAsia montre les masques ramassés sur une plage de Hong Kong. On en retrouve aussi dans nos rues.

    Covid-19: l’inquiétante pollution

    Conséquence immédiate de la pandémie : une montagne de déchets, faite de masques, d’emballages à usage unique, de lingettes ou de matériel médical.

  • LE RAPPEUR

    C’est bon pour le moral: Najib Bauwens, un professeur rappeur

    Dans cette nouvelle série, « Soir mag » met à l'honneur des gens, des actions, des discours à l’esprit positif en souhaitant que celui-ci se répande largement. Cette semaine : durant le confinement, Najib Bauwens a créé des vidéos ludiques de ses cours pour maintenir le lien avec ses élèves.

  • Belgaimage

    Découvrez les recettes de cuisine de Downton Abbey

    On a adoré la série, aimé le film et rêvé d’être invité à la table des personnages créés par le magicien Julian Fellowes. Pour nous permettre de nous en approcher, Annie Gray publie « Downton Abbey – Le livre de cuisine ». En voici trois recettes en exclusivité pour « Soir mag ».

Signé duBus
Signé Stéphane Bern