Il sauve une baleine et échappe de peu à une amende de 16.000€

Il sauve une baleine et échappe de peu à une amende de 16.000€
BelgaImage

A priori, l’histoire a tout pour donner du baume au cœur. Alors qu’il se trouvait le long de la côte australienne, à Gold Coast, un homme a pris son courage à deux mains en voyant une baleine (probablement une à bosse) paralysée par un des filets qui protègent les plages des requins. Sautant sur son bateau, il arrive jusqu’à l’animal qu’il libère avec son couteau. Cet acte de bravoure a cependant failli lui coûter cher, les autorités faisant miroiter une possible amende de 27.000 dollars.

Un élan de solidarité pour soutenir le « héros » du jour

Pour comprendre comment un sauvetage peut être traité de la sorte, petit retour en arrière. Lorsqu’il aperçoit la baleine piégée, l’homme en question appelle d’abord les secours. Ceux-ci prennent bien en compte la demande mais ils tardent à venir. Deux heures après, ils ne sont toujours pas là. Il a donc décidé d’intervenir lui-même. Le souci, c’est qu’il est normalement interdit de couper dans les filets anti-requins, sans compter les risques d’être piégé comme cette baleine, d’où la possible amende.

L’affaire a fait le tour de l’Australie et le sauveteur a été considéré comme un héros sur les réseaux sociaux. Comme le relaye le Guardian, l’ONG maritime « Sea Shepherd » a demandé un abandon des charges qui pesaient sur cet homme et à ce que les filets anti-requins soient retirés pendant la période de migration des baleines. Une cagnotte de soutien a même été constituée via une campagne GoFundMe, question d’éponger l’amende si elle venait à être donnée.

Finalement, tout s’est bien terminé puisque la menace de cette sanction a été levée par le ministre des Pêches du Queensland, comme le fait savoir la chaîne de télévision 9News. Celui-ci estimait que ce geste était mérité vu son casier judiciaire vierge. Le sauveteur de baleine a ainsi promis de reverser les fonds récoltés sur GoFundMe, soit quelques dizaines de milliers de dollars, à Sea Shepherd Australia.

 
  • Verviers: la peur du lendemain

    La Vesdre coule paisiblement. Les débris qui la bordent rappellent le traumatisme vécu une semaine plus tôt.

    Dévastée par la Vesdre, l’ancienne cité lainière pleure ses morts, compte ses sinistrés et se prépare aux crises à venir.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • Éric Zemmour en cinq points

    BELGAIMAGE-ZEMMOUR

    L’essayiste se voit candidat à la présidentielle des 10 et 24 avril 2022. Il dérange à l’extrême droite et donne des boutons aux autres. On le crédite de 5 % des voix.

  • belgaimage-75520516-full

    Frédéric dard (5 et fin): le temps des honneurs

    Le père de San-Antonio aurait franchi le cap du siècle. Belle occasion pour revenir sur un destin exceptionnel.

  • BMW

    BMW M240i prototype: un baroud d’honneur?

    À l’heure où les constructeurs n’ont d’autre choix que de se tourner vers l’électricité pour assurer leur avenir, BMW remercie ses fans avec un coupé Série 2 qui rassemble ses fondamentaux. Nous avons pu la prendre en main en avant-première.

  • 2021_moto80_BMW_s1000R_0040

    BMW S 1000 R: en pleine maturité

    Nouveau bloc plus puissant, plus léger et conforme Euro 5, nouvelle suspension, ergonomie peaufinée, nouvelle centrale inertielle, ABS Pro de série, nouveau combiné, nouveaux phares LED… la BMW S 1000 R a été sensiblement revue pour le passage à 2021.