Un SOS lancé aux Belges à cause du coronavirus: les patates n’ont plus la frite

BelgaImage
BelgaImage

Le confinement risque bien d’avoir raison de la frite : les produits surgelés ne s’écoulent plus, ce qui pourrait entraîner le gaspillage de 750.000 tonnes de pommes de terre. Pour éviter le désastre, Too Good To Go envoie un « SOS Patat » aux Belges. « Sauve les patates, mange les frites », prie la campagne nationale lancée lundi par l’application anti-gaspillage alimentaire.

La frite, ce symbole national belge, pourrait bien sauver des agriculteurs de la catastrophe. Avec le confinement et la fermeture du secteur horeca ainsi que la baisse de l’export, les patates s’accumulent. Les produits surgelés s’écoulent moins et « les chambres froides des entreprises spécialisées dans leur production ne désemplissent pas », avertit Too Good To Go dans un communiqué.

Résultat : quelque 750.000 tonnes de pommes de terre attendent d’être transformées en frites ou autres produits surgelés. Pour éviter leur gaspillage, une seule solution : manger des frites. D’autant plus que, selon une enquête en ligne menée par Belviva (Lutosa), spécialisée dans la fabrication de frites surgelées, l’or jaune est apprécié par neuf Belges sur dix. Trois quarts des répondants associent manger des frites à un « moment convivial et de bonheur insouciant ». L’estomac et la fierté des Belges sont dès lors appelés à la rescousse pour sauver 750.000 tonnes de pommes de terre.

Belga

 
  • Quel avenir pour la monarchie britannique?

    Le prince William dépasse de 20% en popularité son père, le prince Charles. Montera-t-il pour autant sur le trône à sa place?

    Elizabeth II en deuil aura 95 ans ce 21 avril. Quel avenir pour la monarchie britannique ? Un sondage plébiscite William : il doit être le prochain sur le Trône d’Angleterre.

  • Anne-Françoise Rousseau, la cheffe de clinique (à droite), observe les paramètres vitaux d’un patient intubé. - Mathieu Golinvaux

    Le CHU de Liège réquisitionné dans la lutte Covid-19

    Au CHU de Liège, le Centre des brûlés s’est mué en unité de soins intensifs « classique » pour contrecarrer l’avancée du Covid-19.

  • Florence Aubenas est allée s’installer un an dans le village pour «comprendre» ce fait divers sanglant.

    Florence Aubenas explore une nouvelle enquête

    Florence Aubenas ausculte un assassinat sur lequel elle a enquêté pendant sept ans. Un fait divers qui entremêle la France dont on ne parle pas, une bonne dose de mystère et une gueule connue du cinéma.

  • Le Britannique a compris avant tout le monde qu’il pourrait s’enrichir grâce au cannabis thérapeuthique.

    Le cannabis, le nouvel or vert

    De plus en plus de pays autorisent le cannabis thérapeutique. Sur ce marché florissant, un Britannique s’impose. Entre excentricité agaçante et génie entrepreneurial, voici le (presque) milliardaire Maximilian White.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • William Leymergie publie son premier roman

    Aujourd’hui présentateur de «William à midi» sur C8, William Leymergie publie également sonpremier roman.

    Actuel journaliste-animateur de C8, William Leymergie, qui fut longtemps l’âme de « Télématin » (France 2), surprend en nous emmenant sur un terrain où on ne l’attendait pas. Un roman de caape, d’épée et d’amour.