Michel Drucker le confirme: il sera peut-être absent de France 2 dès l’automne

Michel Drucker le confirme: il sera peut-être absent de France 2 dès l’automne
BelgaImage

Le coronavirus aura-t-il raison de la place de Michel Drucker ? En tout cas, selon ce dernier, le Covid-19 rend son avenir très incertain. C’est ce que l’animateur vient de confirmer sur CNews lors de l’émission de Pascal Praud. De façon inattendue, il cite même la possibilité de travailler pour une autre chaîne, sans qu’il soit possible de dire s’il s’agit ici vraiment d’un projet sérieux ou pas.

Encore présent cet été, et puis ?

Ces confessions de Michel Drucker commence sur une question de Pascal Praud qui sonne au début comme une évidence : « Vous Michel l'année prochaine, vous êtes sur France 2 ? », lui demande-il. « Ah je ne sais pas... », répond d’abord l’animateur. « Comment ça vous ne savez pas ? Vous voulez qu'on passe un coup de fil à Delphine Ernotte [ndlr  : présidente de France Télévisions]  ? Vous ne savez pas si vous faîtes Vivement Dimanche l’année prochaine ? », interroge ensuite Pascal Praud qui semble être plus que surpris par cette réponse hésitante.

« Officiellement non, puisque tous les contrats de France 2 arrivent à terme pour des raisons que vous imaginez bien. Mais je vais peut-être venir sur C8 », confie ensuite de façon surprenante Michel Drucker. « Vous m'avez promis que si je suis viré, vous me trouvez du boulot », continue-t-il ensuite. « Oui, enfin je pense que vous pouvez en trouver tout seul. Comment dire, vous avez un carnet d'adresses plus fourni que le mien », dit Pascal Praud en riant.

Enfin, Michel Drucker termine en détaillant le pourquoi de son hésitation : « Pour répondre à votre question, pour l’instant, je suis à l’antenne tout l’été puisque je remplace en ce moment Roland Garros, le Tour de France et les Jeux olympiques. J’aurai donc une deuxième partie que j’ai testée et qui s’appellera le "tête à tête". Mon rêve, c’est de refaire "Radioscopie" ».

La télévision publique encore dans le flou

Déjà fin mai, Michel Drucker s’était confié au micro de Jean-Marc Morandini sur ces incertitudes et avait aussi parlé de ces mêmes projets. « Mon rêve, c’est de faire renaître Radioscopie à la radio parce que je trouvais ça formidable. De plus, j’ai envie d’être en tête à tête avec les gens. A la rentrée, je ne sais pas ce que je vais faire. Pour l’instant, personne n’a signé de nouveau contrat à France 2 puisqu’en principe, c’est terminé au mois de juin et tout est bouleversé. Donc j’attends de voir. Pour l’instant, je suis là et j’espère être là à la rentrée parce que c’est mon métier et ma maison ».

Il avait à cette occasion-là donné d’autres précisions quant au devenir de France 2 lors de la rentrée : « La grille de septembre, octobre, novembre et janvier, on ne la connaît pas encore puisque tout est bouleversé. On sait qu’en septembre, il y aura le Tour de France et fin septembre-début octobre Roland Garros, donc tout est décalé. J’espère évidemment puisque c’est ma maison depuis toujours. Je pense que les téléspectateurs ont encore un peu d’affection pour moi et tant que ce sera comme ça, je continuerai. Le jour où on me zappera, je vous demanderai du boulot ».

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern