«Elle pourrit l’ambiance du quartier»: Sandra Kim au cœur d’un solide conflit de voisinage

BelgaImage
BelgaImage

À Heers, l’ambiance ne serait pas au beau fixe. La faute à Sandra Kim, à en croire les témoignages recueillis par le magazine TV Familie. Dans ce village du Limbourg, la gagnante belge de l’Eurovision 1986 ne serait définitivement plus la bienvenue tant elle semble mener la vie dure à son voisinage.

C’est d’ailleurs l’un de ses voisins, père de famille, qui réagit dans la presse, comme l’épingle la DH. Et visiblement, c’est sa relation avec les enfants du coin qui pose question : « Elle leur dit qu’ils doivent se taire. Mon fils a été également rejeté plusieurs fois par elle, tout comme les enfants de ma sœur, qui vit derrière chez moi. Je respecte tout le monde mais cela ne se fait pas de traiter les enfants de cette façon. Les enfants restent des enfants ».

« La bave du crapaud… »

L’artiste de 47 ans est donc accusée de « pourrir l’ambiance du quartier » où vivent de nombreuses jeunes familles. À en croire ce voisin, Sandra Kim savait qu’elle allait vivre entourée d’enfants en déménageant dans ce coin du Limbourg : « Nous sommes choqués, tous les enfants du coin ont dû faire face à ses tirades. Le quartier était pourtant chouette pour les enfants. Elle ne parle d’ailleurs qu’aux enfants, jamais aux parents. Nous avons déjà essayé de l’approcher mais elle fait semblant de ne pas nous entendre. Croyez-moi, de nombreux voisins seraient ravis qu’elle déménage ».

En somme, Sandra Kim « aime la vie », mais pas forcément quand il y a des enfants tout autour. L’artiste a néanmoins tenu à écrire quelques mots sur son compte Facebook suite « aux allégations dont elle est la cible ». Elle écrit : « Je ne souhaite pas réagir ! Visiblement, certains ont ce besoin de déverser leur fiel sur d’autres… c’est bien triste ! Et comme dirait Line Renaud récemment pour une autre histoire : ‘La bave du crapaud n’atteint pas la blanche colombe’ ».

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern