Pairi Daiza obtient le titre d’«Ambassadeur de l’Arctique»

Pairi Daiza obtient le titre d’«Ambassadeur de l’Arctique»
BelgaImage

Le plus grand zoo de Belgique ne cache pas son plaisir. Ce 24 juin, Pairi Daiza a annoncé s’être vu décerné le titre d’« Ambassadeur de l’Arctique ». Le parc explique sur Facebook que l’accueil qu’il a réservé à ses ours polaires, arrivés en 2019, lui a permis d’obtenir cette récompense de la part de Polar Bears International. Cette association est présentée par le parc comme étant « la plus grande organisation internationale de protection des ours blancs et de leur environnement ». Déjà l’année passée, Pairi Daiza avait fait valoir leur soutien lorsque des militants de défense des animaux ont dénoncé l’acquisition d’ours polaires.

Les pôles comme si vous y étiez

Sur Facebook, Pairi Daiza explique que s’il a obtenu ce titre, c’est parce que le territoire de la Terre du Froid qu’il a créé reproduit le plus fidèlement possible les zones naturelles de l’Arctique et de l’Antarctique. « Leur espace de vie a été présenté à l’un des experts de Polar Bears International en début d’année et a obtenu son entière approbation. Les nombreux efforts du parc en matière de développement durable à tous les niveaux de son activité (traitement des eaux, des déchets, circuits courts et production des énergies) ont aussi prouvé l’engagement de Pairi Daiza en faveur de la lutte contre le réchauffement climatique », écrit le parc.

« Recevoir de titre d’Ambassadeur de l’Arctique constitue par ailleurs un engagement. Pairi Daiza et Pairi Daiza Foundation se sont engagés pour le futur des ours blancs en Arctique, ainsi que celui des autres espèces de cette région. Comment ? En plaçant la lutte contre le réchauffement climatique au cœur des préoccupations, dans le quotidien de la vie au Parc mais aussi en sensibilisant ses visiteurs aux menaces qui pèsent sur la biodiversité et les actions que chacun peut mettre en pratique à son échelle ».

Les ours au milieu d’un débat

En début d’année dernière, un parti animaliste et antispéciste, DierAnimal, avait fortement critiqué la création de la Terre du Froid, le qualifiant de « projet aberrant ». Sa carte blanche dans « Le Vif » pointait notamment le manque d’espace pour une espèce qui parcourt en temps normal de très grandes distances, ce qui pourrait provoquer selon lui des troubles chez les ours polaires. Le parti jugeait alors que le Pairi Daiza avait pour seul but de gagner de l’argent avec l’afflux de visiteurs venus voir ces forces de la nature.

Dans un droit de réponse, le parc a nié en bloc ces accusations, rappelant la nécessité de sauver ces animaux en danger, la création d’un espace d’accueil bien au-dessus des normes requises, le soutien d’organisations internationales et le financement de programmes de sauvegarde de l’espèce.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern