Kanye West dévoile sa reproduction de Tatooine sur sa propriété

Kanye West dévoile sa reproduction de Tatooine sur sa propriété
Capture d’écran Twitter

A première vue, difficile de dire ce que ce chantier pourrait être : un musée à l’architecture contemporaine  ? A moins que ce soit une base spatiale ? En réalité, il s’agit de logements sociaux et le maître d'œuvre n’est nul autre que Kanye West en personne. Nom de code pour ce projet dévoilé sur Twitter : « Yeezy Shelters », autrement dit les « abris de Yeezy » (le surnom de la star). Le chanteur se fait fort de lancer ce projet alors qu’il vient d’annoncer sa candidature pour la présidence des Etats-Unis. Pour autant, il y a de quoi être sceptique.

Un projet sans permis de construire ?

Ces maisons d’un nouveau genre sont situées sur une des propriétés de Kanye West, à Calabasas, sur les hauteurs de Los Angeles. Le chantier va probablement faire parler de lui dans ce quartier huppé de la métropole californienne, et pas seulement parce qu’il est destiné à accueillir des personnes bien moins aisées que la moyenne de Calabasas. L’architecture frappe tout de suite et à raison : ces logements sont directement inspirés de ceux de Tatooine, dans Star Wars.

Mais si ces maisons inspirent la méfiance, ce n’est pas tant pour cela. L’année passée, Kanye West avait déjà prévu de construire ces mêmes édifices. Le projet s’appelait alors « Yeezy Home » et la construction avait d’ailleurs bien commencé.

Problème : tout est tombé à l’eau lorsque les autorités se sont rendu compte que Kanye West ne s’était pas contenté de reconstruire un Tatooine fait de bois mais avait utilisé des fondations en béton. Or pour cela, il faut un permis de construire, ce que le rappeur n’avait pas. Quelques jours après, tout a été détruit.

La question est maintenant de savoir si la nouvelle forme de son projet a pris en compte ce paramètre ou pas. Le « Architect’s Newspaper » qui relaye l’info reste prudent à ce propos. Le rappeur a beau se vanter de ce projet sur Twitter, aucune information n’a été émise sur ce point.

 
  • Pourquoi William a viré Harry

    Depuis de longs mois, la rupture est consommée entre le prince William et le prince Harry. Même lors des funérailles de leur grand-père, ils n’échangent que peu de paroles. En fait, les Cambridge et les Sussex sont brouillés depuis près de trois ans.

    Les deux frères ne se parlent plus depuis octobre 2018. Un livre jette un nouvel éclairage sur la véritable raison de la discorde – une trahison ! – qui a mené à la séparation des Cambridge et des Sussex, avant le Megxit…

Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • En pointillé: Romelu Lukaku

    belgaimage-177640834-full

    Artisan de la qualification de la Belgique pour le second tour de l’Euro, l’attaquant de 28 ans marque aussi les esprits. Mais qui est-il ?

  • Balade au bord de la Meuse à Profondeville.

    Points-nœuds: de belles balades à vélo en Wallonie aussi

    Au quotidien (notamment en ville), l’usage du cycle dans le sud du pays est à la traîne par rapport à la Flandre. Par contre, la Région a développé un beau réseau touristique de voies où les cyclos sont rois. Un point et un conseil livre.

  • A. Bertels - Handicap International

    La vie en fonçant!

    Léa Bayukela s’est catapultée vers les sommets avec sa médaille de bronze aux championnats d’Europe de parathlétisme en Pologne. Une sacrée gagneuse.

  • Mine de cuivre et de cobalt au Congo.

    Le trésor perdu du Congo

    Comment un pays aux ressources naturelles aussi riches est-il toujours l’un des plus pauvres du monde ? Erik Bruyland répond dans son ouvrage « Cobalt Blues ».