Louis de Funès, gendarme et commissaire

Belgaimage
Belgaimage

« Je rempile dans la police ! » C’est ainsi qu’en 1963, Louis de Funès annonce à sa famille qu’il vient d’accepter de jouer le rôle du commissaire Juve et d’affronter Jean Marais dans une adaptation de « Fantômas », réalisée par André Hunnebelle. Il vient de terminer le tournage d’une comédie dont il n’imagine absolument pas l’impact : « Le gendarme de Saint-Tropez ». L’aventure a débuté au printemps quand l’un de ses amis, le réalisateur Jean Girault, lui présente un copain, Richard Balducci. Ce dernier leur raconte sa mésaventure à Saint-Tropez. Un...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement de durée contractuelle)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète
  • Le prince Laurent bientôt indemnisé

    L’obstination de Laurent devrait finir par payer. Le Prince est dans son droit. C’est au monde politique de suivre.

    Reconnu dans ses droits à cinq reprises par la justice dans son procès contre la Libye, le frère du Roi se bat depuis 2014 pour récupérer les 48 millions d’euros dus. Le dossier doit se débloquer ce vendredi 22.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern