En Savoie, le réchauffement climatique fait apparaître une trentaine de nouveaux lacs

Le lac Blanc en Haute-Savoie.
Le lac Blanc en Haute-Savoie. - BelgaImage

Le réchauffement climatique a de multiples causes et des conséquences à la pelle : parmi elles, l’apparition ces 40 dernières années de 35 nouveaux lacs dans le seul département de la Savoie, en France. Dans le livre « Les lacs de Savoie : du Bourget aux lacs nouveau-nés », le glaciologue Hugo Mansoux et le naturaliste Jean-Pierre Martinot posent ce constat. De son côté, Le Parisien confirme que ces apparitions sont le fait du réchauffement climatique.

« Ces jeunes lacs de montagne se forment de deux manières. Soit en remplissant une cavité formée dans la roche par l’abrasion du glacier. Soit par un effet barrage, c’est-à-dire que des pierres charriées sur le front du glacier s’accumulent, ce qui va permettre une retenue d’eau naturelle une fois que la glace aura fondu », explique Jean-Pierre Martinot alors que la majorité de ces nouveaux lacs, qui se concentrent donc à proximité des glaciers, se trouvent en Haute-Maurienne.

Le phénomène n’est pas neuf. Ce qui est problématique, c’est plutôt son accélération, comme en informe La Voix du Nord. Hugo Mansoux confirme et alerte : « Ces lacs qui se formaient autrefois sur des siècles apparaissent désormais en quelques dizaines d’années. C’est symptomatique du retrait brutal des glaciers alpins ». Avec toujours en toile de fond, la lutte nécessaire contre le réchauffement climatique.

 
  • Delphine: les secrets d’une royale réconciliation

    Le Roi a invité sa demi-sœur pour un déjeuner à deux au Château de Laeken. La rencontre étant informelle, tous deux posent de manière relativement décontractée, sur fond de fleurs et d’assiettes de grand-mère.

    Le roi Philippe a invité sa demi-sœur à déjeuner à Laeken pour faire connaissance. Le lendemain, le roi Albert et la reine Paola se sont déclarés heureux de cette initiative. Décryptage d’un moment de communication d’ores et déjà historique !

Signé duBus
Signé Stéphane Bern