Accueil Soirmag Santé

Coronavirus: la crainte d’une «très longue» épidémie

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) émet un pronostic sombre, alors que le bilan dans le monde approche les 700.000 morts

Article réservé aux abonnés
Rédacteur en chef adjoint Temps de lecture: 3 min

Début août, la Belgique a placé en « zones rouges » plusieurs régions d’Europe, interdisant de fait tout séjour non essentiel dans ces endroits. S’y retrouvent les régions espagnoles de Navarre et d’Aragon, Barcelone et Lérida en Catalogne, la région lémanique en Suisse (Vaud, Valais, Genève) et le département français de la Mayenne, en raison de leur situation épidémiologique (parfois moins grave que dans certaines villes belges, cela dit…). Le ministère des Affaires étrangères a aussi inclus sur cette liste rouge des régions bulgares, plusieurs zones de Roumanie, ainsi que la ville de Leicester, au Royaume-Uni. Quarantaine et dépistage sont obligatoires pour les voyageurs qui reviennent en Belgique depuis ces zones. Par ailleurs, depuis samedi 1er août, toute personne rentrant en Belgique d’un séjour de plus de 48 heures à l’étranger, peu importe le pays, doit remplir un formulaire d’identification en ligne, en renseignant ses coordonnées et les endroits où elle a séjourné au cours des quatorze derniers jours.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Santé

Voir plus d'articles

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs