«Grey’s Anatomy»: comment la 17e saison va adapter son scénario à la crise du coronavirus?

BelgaImage
BelgaImage

La 17e saison de « Grey’s Anatomy » n’entend pas faire l’impasse sur la crise sanitaire mondiale du Covid-19. La série médicale va bien évidemment aborder la question, et Giacomo Gianniotti a levé quelque peu le voile sur la façon dont « Grey’s Anatomy » va gérer cet épisode survenu à l’échelle planétaire ces derniers mois et l’intégrer à l’intrigue.

Dans un entretien à Entertainment Tonight, l’acteur qui incarne le rôle du docteur Andrew DeLuca a confié que la saison commencerait en pleine crise, un mois et demi après ses débuts. Pour rappel, les États-Unis, pays où se déroule la série, ont été très fortement touchés par le Covid-19 avec plus de 160.000 décès et plus de 5 millions de contaminations. Giacomo Gianniotti explique, comme l’épingle BFMTV, les dessous de la 17e saison :

« Il y aura peut-être des flashbacks, et il se peut que nous fassions référence à certaines choses de la dernière saison, juste pour remettre un peu de contexte Mais en termes de temporalité, nous allons faire un petit bond en avant lorsque nous commencerons cette saison. Nous ne reprendrons pas là où nous nous sommes arrêtés à la fin de la saison 16 ».

« Une situation évidemment stressante »

On ne sait pas encore quand sortira la nouvelle saison de « Grey’s Anatomy ». Fin juillet, la productrice exécutive du show, Krista Vernoff, avait assuré que la pandémie serait traitée par la série. « On ne peut pas être une série médicale diffusée depuis des années et ne pas raconter l’histoire médicale de nos vies (…) J’ai le sentiment que notre série a une chance et une responsabilité de raconter certaines de ces histoires ».

L’interprète du Dr Andrew DeLuca, lui, a expliqué comment son propre personnage allait réagir à la crise. Il évoque « une situation évidemment stressante », tout en pointant qu’elle serait « aussi passionnante ». La 17e saison promet !

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern