Pour éviter de gaspiller de la nourriture, un restaurant chinois pèse ses clients puis s’excuse

Les restaurateurs de Chagsha dancent dans les rues pour fêter la réouverture des restaurants. Quelques jours après, la polémique s’empare d’un établissement.
Les restaurateurs de Chagsha dancent dans les rues pour fêter la réouverture des restaurants. Quelques jours après, la polémique s’empare d’un établissement. - BelgaImage

Le restaurant a été vertement critiqué sur les réseaux sociaux en Chine dès la mise en place de cette nouvelle politique ce vendredi 14 août. Les clients étaient invités à se tenir debout sur des pèse-personnes et d’entrer leurs données personnelles dans une application qui leur recommanderait des choix de nourriture en fonction de leur poids et la valeur calorifique des plats, selon le média étatique China News Service.

Le président chinois Xi Jinping a exhorté la nation à cesser le gaspillage, au moment où la pandémie de coronavirus et de sévères inondations ont conduit à une montée des prix pour la nourriture. En réponse, des services de restauration régionaux ont demandé à leurs clients de commander un plat de moins que le nombre de personnes à table afin de mettre fin à la tradition bien implantée de commander de la nourriture en excès pour les repas de groupe.

La guerre aux orgies alimentaires

Des affiches dans le restaurant de Changsha trompetaient « Soyez économes et consciencieux, favorisez les assiettes vides » ou encore « Opération assiette vide » du nom d’une campagne nationale, selon des photos parues dans les médias locaux. En réaction, des hashtags liés à l’incident ont été vus plus de 300 millions de fois sur le réseau social Weibo. Le restaurant a déclaré être profondément désolé pour son interprétation de la campagne anti-gaspillage.

« Nos intentions de départ étaient de prôner la fin du gaspillage, et de promouvoir les commandes saines de nourriture. Nous n’avons jamais obligé les clients à se peser », a-t-il affirmé dans une lettre d’excuse publiée en ligne samedi matin. Les médias d’État chinois ont également déclaré la guerre aux vidéos d’orgies alimentaires, connues sous le nom coréen de « mukbang », tandis que les plateformes de streaming en direct ont promis de clore les comptes faisant la promotion de l’alimentation à l’excès et du gaspillage alimentaire.

AFP

 
  • Quel avenir pour la monarchie britannique?

    Le prince William dépasse de 20% en popularité son père, le prince Charles. Montera-t-il pour autant sur le trône à sa place?

    Elizabeth II en deuil aura 95 ans ce 21 avril. Quel avenir pour la monarchie britannique ? Un sondage plébiscite William : il doit être le prochain sur le Trône d’Angleterre.

  • Anne-Françoise Rousseau, la cheffe de clinique (à droite), observe les paramètres vitaux d’un patient intubé. - Mathieu Golinvaux

    Le CHU de Liège réquisitionné dans la lutte Covid-19

    Au CHU de Liège, le Centre des brûlés s’est mué en unité de soins intensifs « classique » pour contrecarrer l’avancée du Covid-19.

  • Florence Aubenas est allée s’installer un an dans le village pour «comprendre» ce fait divers sanglant.

    Florence Aubenas explore une nouvelle enquête

    Florence Aubenas ausculte un assassinat sur lequel elle a enquêté pendant sept ans. Un fait divers qui entremêle la France dont on ne parle pas, une bonne dose de mystère et une gueule connue du cinéma.

  • Le Britannique a compris avant tout le monde qu’il pourrait s’enrichir grâce au cannabis thérapeuthique.

    Le cannabis, le nouvel or vert

    De plus en plus de pays autorisent le cannabis thérapeutique. Sur ce marché florissant, un Britannique s’impose. Entre excentricité agaçante et génie entrepreneurial, voici le (presque) milliardaire Maximilian White.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • William Leymergie publie son premier roman

    Aujourd’hui présentateur de «William à midi» sur C8, William Leymergie publie également sonpremier roman.

    Actuel journaliste-animateur de C8, William Leymergie, qui fut longtemps l’âme de « Télématin » (France 2), surprend en nous emmenant sur un terrain où on ne l’attendait pas. Un roman de caape, d’épée et d’amour.