Taylor Swift s’en prend à Donald Trump en dénonçant le «sabotage» des élections

Belgaimage
Belgaimage

Le 3 novembre prochain auront lieu les élections présidentielles aux États-Unis. Et Donald Trump semble perdre du terrain face à Joe Biden. À cause de la pandémie de coronavirus qui touche le monde entier et sévèrement les États-Unis, les votes se dérouleront en partie par correspondance pour éviter à la population de se déplacer et donc de s’exposer au virus. Face à cette situation, le président américain a exprimé ses doutes concernant le bon fonctionnement du service postal américain. Il est d’ailleurs totalement contre le vote par correspondance, qui entraînerait davantage de fraudes selon lui.

Si l’opposition démocrate veut mettre en place un plan d’aide massif pour renflouer le service postal américain, en difficulté depuis plusieurs années, Trump refuse en indiquant qu’il ne la financerait pas, explique le HuffingtonPost. Il craint en effet que le vote par correspondance favorise les républicains. « La Poste (USPS) a besoin d’argent pour fonctionner et traiter tous ces millions et millions de bulletins de vote. Si elle n’a pas d’argent, il n’y aura pas de vote par courrier généralisé  », a ainsi déclaré le président à Fox News il y a quelques jours.

Sabotage

Face à la situation, Taylor Swift a décidé de sortir du silence pour dénoncer le « sabotage » orchestré par Donald Trump en voulant empêcher les votes par correspondance. C’est pourquoi elle s’en est prise au président américain sur Twitter en déclarant ce samedi 15 août : « La destruction calculée de la Poste par Trump prouve très clairement une chose : Il SAIT TRÈS BIEN que nous ne voulons plus de lui comme président. Il a choisi de tricher de façon éhontée et a mis en danger la vie des millions d’Américains juste pour rester au pouvoir. Le leadership totalement inexistant de Donald Trump a aggravé la crise dans laquelle nous nous trouvons et il en profite désormais pour saboter et détruire notre droit de voter, et de voter en toute sécurité. Demandez un bulletin de vote rapidement. Votez rapidement  ».

La chanteuse critique ainsi le refus de Trump de venir en aide à la Poste américaine en difficulté. Selon elle, il n’hésitera pas à tricher et abuser de ses pouvoirs pour briguer un deuxième mandat, sans réfléchir aux risques qu’il fait encourir à la population.

D’habitude discret concernant les décisions de son successeur, Barack Obama a lui aussi tenu à dénoncer la situation : « Tout le monde a besoin de la Poste. (…) On ne peut pas être les dommages collatéraux d’un gouvernement qui est plus préoccupé par la suppression des votes que par la suppression d’un virus  ».

 
  • Quel avenir pour la monarchie britannique?

    Le prince William dépasse de 20% en popularité son père, le prince Charles. Montera-t-il pour autant sur le trône à sa place?

    Elizabeth II en deuil aura 95 ans ce 21 avril. Quel avenir pour la monarchie britannique ? Un sondage plébiscite William : il doit être le prochain sur le Trône d’Angleterre.

  • Anne-Françoise Rousseau, la cheffe de clinique (à droite), observe les paramètres vitaux d’un patient intubé. - Mathieu Golinvaux

    Le CHU de Liège réquisitionné dans la lutte Covid-19

    Au CHU de Liège, le Centre des brûlés s’est mué en unité de soins intensifs « classique » pour contrecarrer l’avancée du Covid-19.

  • Florence Aubenas est allée s’installer un an dans le village pour «comprendre» ce fait divers sanglant.

    Florence Aubenas explore une nouvelle enquête

    Florence Aubenas ausculte un assassinat sur lequel elle a enquêté pendant sept ans. Un fait divers qui entremêle la France dont on ne parle pas, une bonne dose de mystère et une gueule connue du cinéma.

  • Le Britannique a compris avant tout le monde qu’il pourrait s’enrichir grâce au cannabis thérapeuthique.

    Le cannabis, le nouvel or vert

    De plus en plus de pays autorisent le cannabis thérapeutique. Sur ce marché florissant, un Britannique s’impose. Entre excentricité agaçante et génie entrepreneurial, voici le (presque) milliardaire Maximilian White.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern