Suite au discours de Michelle Obama lors de la convention démocrate, les internautes veulent à tout prix se procurer le collier qu’elle portait

Belgaimage
Belgaimage

Ce lundi 17 août, Michelle Obama a ouvert la convention démocrate virtuelle en prononçant un discours engagé. Lors de cette soirée, Joe Biden a été officiellement nommé candidat à la présidentielle de novembre. Lors de son intervention, l’ancienne Première dame n’a pas mâché ses mots en pointant du doigt le « manque total d’empathie  » de Donald Trump, qui espère briguer un second mandat. Elle a également déclaré qu’il n’était « pas le bon président  » pour les États-Unis, apporte La Voix du Nord.

Mais au-delà de son discours, c’est le collier de Michelle Obama qui a marqué les internautes. Elle portait un collier doré qui formait le mot « votez ». L’ex First Lady a en effet également encouragé tous les Américains à voter le 3 novembre prochain, même s’il faut « attendre toute la nuit  ». Ce bijou au message politique a été réalisé à la main par l’entreprise américaine By Chari. Il est estimé à environ 350 dollars, selon Harper’s Bazaar.

Le collier a fait de l’effet aux internautes qui ont cherché en masse, durant et après le discours de Michelle Obama, à se le procurer. Les mots-clefs « collier de Michelle Obama », « collier vote » et « collier à lettres » ont d’ailleurs grimpé en flèche dans les recherches Google. Cela a même été le sujet le plus recherché sur la version américaine du moteur de recherche juste après la convention.

« Je n’aurais jamais imaginé que quelque chose qui me passionne tant puisse avoir autant d’importance pour de nombreuses personnes ! Les retours ont été incroyables et je suis plus qu’honorée et touchée que Michelle Obama ait porté mon bijou  », a déclaré par la suite la créatrice du collier dans un tweet.

Pour Kate Bennett, correspondante de CNN, le choix du collier avait été mûrement réfléchi car la femme de Barack Obama sait que ses tenues sont toujours scrutées par les internautes. « Michelle Obama a toujours été très sensible à ses choix vestimentaires, sachant que ce qu’elle porte sera très certainement vendu jusqu’à épuisement des stocks. De ce fait, elle privilégie souvent des entreprises plus petites et moins connues, ainsi que des marques dont les stylistes et les gérants sont issus de diverses origines  », a-t-elle expliqué, rapporte La Voix du Nord.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern