Accusée de transphobie, J.K Rowling rend une récompense qui lui avait été décernée

Belgaimage
Belgaimage

L'écrivaine britannique J.K. Rowling a annoncé rendre une récompense après que la présidente de l'organisation qui la lui avait remise a critiqué ses opinions sur les personnes transgenres. L'organisation des droits humains Robert F Kennedy (RFKHR) avait remis l'an dernier le Ripple of Hope à l'autrice de la saga Harry Potter. Mais la présidente de cette organisation, Kerry Kennedy, a estimé que les opinions de l'écrivaine « réduisaient l'identité » des personnes trans.

Ces déclarations « insinuaient à tort que je suis transphobe » a dénoncé J.K. Rowling dans un texte publié jeudi sur son site. « En tant que donatrice de longue date à des associations LGBT et partisane du droit des personnes trans à vivre sans être persécutées, je réfute catégoriquement l'accusation selon laquelle je déteste les personnes trans ou leur veux du mal », a-t-elle poursuivi. En raison de la « très grande divergence de vues » entre l'organisation RFKHR et elle, l'écrivaine affirme ne « pas avoir d'autre choix » que de rendre la récompense qui lui avait été attribuée.

Propos insultants

En juin, J. K. Rowling avait été accusée d'avoir tenu des propos jugés insultants pour les personnes transgenres pour un tweet. Elle avait partagé sur Twitter un article parlant des « personnes qui ont leurs règles », commentant ironiquement « Je suis sûre qu'on devait avoir un mot pour ces gens. Que quelqu'un m'aide. Feum? Famme? Feemm? » Elle s'était ainsi attiré les foudres de certains internautes. L'acteur Daniel Radcliffe, interprète de Harry Potter au cinéma, s'était d’ailleurs joint aux critiques. « Les femmes trans sont des femmes », avait-il martelé. « Tout propos affirmant le contraire efface l'identité et la dignité des personnes transgenres ».

D son côté, J.K. Rowling a dit avoir été « submergée de milliers d'emails de soutien reçus de personnes concernées par ces problèmes, à la fois à l'intérieur et à l'extérieur de la communauté trans, dont beaucoup se sentent vulnérables et s'inquiètent en raison de la toxicité entourant ces discussions ».

AFP

 
  • Grand séducteur, Claude François aimait les très jeunes femmes.

    Claude François, sa part d’ombre

    Trois ans après la révélation de l’existence de sa fille cachée, une nouvelle enquête dévoile le goût du chanteur pour de très jeunes fans.

  • Le travail d’intégration permet une meilleure scolarité pour les élèves «dys». La tablette est un outil très utile.

    Apprendre à maîtriser les troubles «dys»

    Les enfants qui souffrent de dyslexie, dyscalculie, dyspraxie… sont souvent considérés comme distraits, rêveurs, peu intéressés ou agités. Ils seraient entre 3 et 7 %.

  • Environ 15% des colis proviennent de vendeurs en ligne qui ne sont pas enregistrés auprès de l’Union européenne : la TVA et des frais sont alors dus par l’acheteur au moment de la livraison…

    Achats sur internet : gare aux taxes

    Des prix parfois multipliés par trois une fois la livraison effectuée. Désormais, tout ce qui vient d’un vendeur hors Union européenne est frappé par la TVA et des frais. Conseils.

  • Dans la peau de Gustave Eiffel

    Eiffel @WWEntertainment

    Le biopic sur l’ingénieur français a misé sur Romain Duris. Une idée surprenante si on compare le physique des deux hommes.

  • Isopix

    L’épopée du pop-corn

    L’histoire à table de la semaine.

  • En France, la corporation des couturières existe depuis la fin du XVIIe siècle.

    Petites histoires de la mode (6): de la couture au crépon

    Dans un livre aussi dense qu’une garde-robe qui déborde, Martine Magnin et Mathilde de Jamblinne nous parlent chiffons avec passion. Extraits.

  • André Franquin, caché derrière le dernier album de Gaston. Il a dessiné les aventures de ce drôle de personnage jusqu’en 1996.

    BD: tout Gaston Lagaffe

    « Soir mag » vous propose le recueil intégral des gags du plus célèbre employé de bureau de l’histoire de la bande dessinée. L’occasion d’en apprendre plus sur ce personnage emblématique créé par Franquin et sur la manière dont ce dernier le dessinait.