Valérie Lemercier dévoile les premières images du film «Aline», inspiré de la vie de Céline Dion

Capture d’écran
Capture d’écran

Fiction librement inspirée de la vie de Céline Dion, « Aline » est le nouveau film de Valérie Lemercier. Elle y incarne le personnage principal, tout en signant la réalisation du long-métrage, rapporte BFM TV. Invitée ce lundi 31 août sur le plateau de « Quotidien », l’actrice et réalisatrice a dévoilé les premières images de ce film inspiré de la vie de la chanteuse canadienne en révélant l’affiche du film ainsi que la bande-annonce.

« Aline » retracera ainsi librement la vie de Céline Dion, de son enfance à sa gloire. Si les noms ont été changés, on reconnaît facilement le parcours de la chanteuse ainsi que les personnes qui l’entourent telles que René Angélil, son mari, indique BFM TV. Valérie Lemercier a expliqué à Yann Barthès que ce film était pour elle un hommage, plus qu’une comédie : « C’est premier degré. Je l’adore. Je ne me moque pas d’elle (…) Je sais qu’elle veut voir le film, elle a dit ’J’espère que ce sera beau’… J’espère qu’il est à la hauteur de ses attentes  ».

« Aline » sortira au cinéma le 18 novembre prochain, après plus de trois ans de travail. Le projet avait en effet été annoncé dès 2017.

 
  • François Chladiuk (à gauche) en compagnie de Walter Littlemoon venu tout spécialement à Lyon pour l’inauguration de l’expo.

    François Chladiuk, l’ami des Sioux

    Ce Belge possède une exceptionnelle collection de pièces indiennes historiques, exposée actuellement dans un musée de Lyon.

  • La fashion victim porte des vêtements à la mode, même s’ils ne sont pas beaux, accumule souvent de manière compulsive des articles et peut aller au contraire de la saison.

    De la fashion victim au feutre

    Dans un livre aussi dense qu’une garde-robe qui déborde, Martine Magnin et Mathilde de Jamblinne nous parlent chiffons avec passion. Extraits.

  • Face aux témoignage, Éliane Deschamps a toujours nié les accusations d’emprise.

    La gouroue qui voyait la Vierge

    En France, Éliane Deschamps se retrouve devant la justice pour abus de faiblesse. Elle a martyrisé les adeptes du groupe « Amour et miséricorde ».