François Hollande fait la critique des bonnes et mauvaises émissions du PAF (vidéo)

François Hollande fait la critique des bonnes et mauvaises émissions du PAF (vidéo)
BelgaImage

Entre la politique et les médias, il y a toujours eu une relation assez spéciale. La télévision étant l’espace d’information et de divertissement préféré du public, les personnalités politiques ne manquent pas d’avoir un avis sur cet espace de grande visibilité. Exemple ce vendredi sur RTL : François Hollande a été invité à décrire ce qu’il pensait du PAF (paysage audiovisuel français). Pendant plusieurs minutes, l’ancien président donne ainsi les bons et les mauvais points sur ce qui se passe sur le petit écran.

C à vous et Quotidien obtiennent ses faveurs

C’est en rappelant à François Hollande son image de « président normal » que le sujet a été notamment abordé. « Vous avez été un président normal, vous êtes un homme normal, donc vous regardez la télévision comme tout le monde. Que regardez-vous ? », lui demande le présentateur de RTL.

François Hollande avait par exemple dit dans le passé regarder « The Voice », mais aujourd’hui, il dit être passé à autre chose. « J’ai perdu la main, ou la voix plutôt », commente-t-il. Sans surprise, il dit d’abord regarder les journaux télévisés, et ce encore plus pendant le confinement. Il aime aussi suivre les différentes émissions d’information, en citant notamment « C à Vous ». « Mais je regarde tout parce que ce qui m'intéresse c'est de voir ce que les Français voient. Je regarde aussi Quotidien, et j'essaie de m'intéresser aux émissions qui portent une idée ». Le reste du temps, il dit écouter la radio, qui est aussi un média qu’il affectionne. « J’aime beaucoup la radio. Les grands événements, souvent on les a suivis à la radio. Et pour l’information, pour moi, la radio est essentielle ».

Une diffusion des matchs trop éclatée et des chaînes trop fournies

L’ancien président est aussi fan de sport et bien évidemment, il suit les matchs à la télé. Mais sur ce point-là, François Hollande se dit quelque peu frustré. « C’est un problème quand on aime le sport comme je l’aime. Avant je m'abonnais à Canal Plus, c'était facile, maintenant il faut s'abonner à combien d'opérateurs ? On ne sait même plus ce qu’il faut faire pour regarder les matchs de championnat », dit-il. Quant aux chaînes spécifiquement dédiées à l’information, il se refuse à faire des commentaires. « Je ne spécule pas sur les chaînes info », répond-il brièvement.

Mais ses critiques ne s’arrêtent pas là. Pour lui, la télévision souffre de problèmes plus structurels. « Il y a trop d'émissions, trop de chaînes, trop d'animateurs, trop de différenciation pour exister. Il faut des émissions-phares. Le Grand Journal, c'était une émission phare, il faut des grands rendez-vous, qu'on sente qu'il va se passer quelque chose ». Toujours à propos de Canal+, François Hollande s’est enfin exprimé sur l’émission des Guignols qui n’ont pas manqué de le caricaturer. « Je pense qu'ils ont joué un rôle, Jacques Chirac en a été la victime, puis le bénéficiaire... [...] Ce n'était pas simplement de la télévision, il faut aussi essayer de faire passer des valeurs, et il y avait ça dans les Guignols, j'ai profondément regretté leur disparition ».

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern