À Tel Aviv, il pleut du cannabis ! (vidéo)

À Tel Aviv, il pleut du cannabis ! (vidéo)
BelgaImage

Ce jeudi 3 septembre, des personnes marchent du côté de la place Rabin, en plein milieu de Tel Aviv, quand soudainement, une silhouette inhabituelle passe dans le sempiternel ciel ensoleillé de la ville israélienne avant de lâcher une intrigante cargaison. « Est-ce un oiseau ? Est-ce un avion ? Non, c’est le drone vert qui vous envoie du cannabis gratuit du ciel », peut-on alors lire sur le réseau social Telegram, comme le rapporte le Huffington Post. Rapidement, quelques individus se jettent sur les petits paquets qui arrivent au sol. Ils devaient faire vite, car à leurs côtés, ils avaient la concurrence… de la police !

À celui qui arrivera le premier !

Peu avant l’événement, le groupe prolégalisation « Green Drone », grand défenseur de l’usage récréatif du cannabis dans le pays, avait promis sur internet de l’herbe gratuite lancée depuis le ciel. Juste avant le largage, un nouveau message apparaît alors sur les réseaux sociaux : « Le moment est venu ». Le message est reçu par plusieurs partisans qui se tiennent prêts à recevoir leurs « cadeaux », mais au même moment, les agents de police se tiennent eux aussi près.

Question de dissuader la population de participer à cette récolte miraculeuse, la police a rapidement mis en garde contre des petits sacs contenant une « drogue dangereuse », même s’il ne s’agissait que de cannabis. Des dizaines de sachets sont récupérés par les autorités mais plusieurs autres paquets arrivent finalement entre les mains de quelques civils qui étaient aux premières loges. Ceux-ci étaient même parfois prêts à se mettre en travers de la circulation dense du milieu de Tel Aviv pour récolter le cannabis tombé au milieu de la route. Quant aux auteurs de ce coup d’éclat, la police a annoncé les avoir arrêtés peu après qu’ils aient utilisé le drone.

S’il n’est pas sûr que cela fasse changer la position des autorités sur l’utilisation du cannabis en Israël, le groupe « Green Drone » peut au moins se prévaloir d’avoir braqué les projecteurs sur la position du pays vis-à-vis de cette drogue. Car si son usage médical y est accepté, ce n’est pas le cas de son utilisation récréative, malgré le peu de poursuites judiciaires à ce propos. « Green Drone » voudrait donc aller un cran plus loin pour légaliser entièrement cette drogue qui est considérée par ailleurs selon les classifications internationales des psychotropes comme étant beaucoup moins addictive et nocive que d’autres substances, comme l’alcool par exemple.

 
  • Enquête: les anti-vaccins en Belgique

    BelgaImage

    Qui sont-ils ? Que veulent-ils ? Sont-ils dangereux pour la santé publique ? Plongée dans cette nébuleuse anti-vaccins qui se fait de plus en plus entendre en Belgique grâce à la crise du coronavirus. Enquête réalisée avec le soutien du Fonds pour le journalisme en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern