La reine Elizabeth II perd son trône à la Barbade

La reine Elizabeth II perd son trône à la Barbade
BelgaImage

Au Royaume-Uni, Elizabeth II est adulée et ultra-populaire. Mais ailleurs, ce n’est pas toujours le cas. Ce 15 septembre, la Barbade vient d’en donner l’exemple le plus frappant. La Première Ministre de l’île a en effet déclaré que d’ici novembre 2021, la Barbade ne reconnaîtrait plus l’autorité de la reine (qui a perduré après l’indépendance de cette ancienne colonie britannique) et deviendrait une république. Une décision historique devant laquelle les représentants de la reine se sont inclinés.

Une décision attendue

Lors de la rentrée du parlement, Sandra Mason, gouverneure-générale de l’île au nom d’Elizabeth II, a tenu à faire un discours qui reflète cette résilience : « Ayant obtenu son indépendance il y a plus d'un demi-siècle, notre pays ne peut nourrir aucun doute sur ses capacités à s'autogérer […] L'heure est venue de dire un vrai adieu à notre passé colonial. Les Barbadiens veulent un chef d'Etat barbadien ». Au Royaume-Uni, c’est un porte-parole du Palais de Buckingham qui s’est exprimé sur le sujet, encore une fois de manière apaisée. Il estime que cette décision relève simplement « des autorités et de la population de la Barbade ».

Cette émancipation se faisait pressentir depuis plusieurs années. Aux dernières élections, en 2018, le parti travailliste, qui lutte pour que la Barbade devienne une république, a obtenu la totalité des sièges au parlement avec 75 % des votes. La voie étant libre, la Première ministre Mia Mottley a donc continuer à abonder en ce sens jusqu’à aboutir à la décision de ce mardi.

L’île de 287.000 habitants rejoindra donc prochainement la liste des anciens royaumes du Commonwealth, qui ont cessé de reconnaître Elizabeth II comme reine. Depuis la décolonisation, toutes les anciennes possessions britanniques du sous-continent indien et en Afrique en suivi cette voie, en plus du Guyana. Jusqu’ici, les Antilles semblaient épargnées par ce mouvement mais cela vient de changer avec la Barbade. Outre quelques îles des Caraïbes parmi lesquelles on trouve la Jamaïque, les royaumes du Commonweath sont aujourd’hui réduits au Canada et à quelques anciennes colonies britanniques en Océanie, dont l’Australie et la Nouvelle-Zélande.

 
  • Il y a 80 ans: la Belgique occupée

    Les soldats de la Wehrmacht hissent le drapeau nazi sur le toit du château royal de Laeken.

    Après la campagne des 18 jours, notre pays est envahi par l’armée allemande. D’abord effrayée, la population se fait peu à peu à l’idée d’intégrer un Reich censé durer 1.000 ans... Et ne manquez pas la suite de notre série : le 7 octobre, la Résistance. Le 15 octobre, la Collaboration.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern