«Le Meilleur Pâtissier»: des premiers ratés culinaires et des candidats déjà cultes (vidéos)

Capture d’écran - RTL
Capture d’écran - RTL

Qui dit premier épisode dit, déjà, premiers échecs aux fourneaux. Plusieurs candidats de cette neuvième saison de l’émission française « Le Meilleur Pâtissier » – dont le premier épisode a été diffusé ce lundi 5 octobre sur RTL-TVI – ont déjà révélé quelques faiblesses face au stress. Les pâtissiers amateurs ont parfois surpris avec des desserts plus réussis. Et parfois surpris avec des couacs qui lancent cette saison. Le moins que l’on puisse dire, c’est que plus candidats se sont démarqués, et pas uniquement pour leur maîtrise culinaire. Certains caractères bien trempés promettent une saison bien agréable : avec, en chef de file, le Belge Florian.

>Florian, le Belge du «Meilleur pâtissier»: «Personne n’y joue sa vie»

Le Belge déjà en avant

Le candidat bruxellois s’est donc illustré : presque que plus au micro qu’aux fourneaux. S’il s’est admirablement rattrapé avec une lune en hommage à Tintin, il a aussi proposé un gâteau plutôt raté lors de l’épreuve imposée par Cyril Lignac. Le pâtissier français demandait aux candidats de créer un dessert qui reproduisait le pelage, le plumage ou les écailles des plus beaux animaux de la Terre. Après deux heures, Florian espérait proposait un tour de force complètement inattendue : « Moi, je pars sur un raton laveur qui se prend pour une licorne. On va y aller au culot comme on dit ».

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le résultat attendu par le Belge était loin du final obtenu, si bien que le jury composé de Cyril Lignac et de Mercotte s’est longtemps demandé ce que ce gâteau pouvait représenter comme animal. Et Florian de confirmer : « Il est dégueulasse ce raton laveur, c’est insupportable ». Sans se départir de sa bonne humeur bien sûr ! D’autant plus que cette gourmandise, bien que difficilement déchiffrable, n’était pas immangeable. Une dégustation honorable pour un gâteau bon bien qu’un poil sec. Le Belge, lui, a déjà marqué les esprits.

Un cygne brûlé made in USA

Un autre pâtissier amateur s’est illustré ce lundi 5 octobre, et pas uniquement pour sa maîtrise de la langue anglaise. François-Xavier, tout juste débarqué de Los Angeles, entendait bien charmer le jury avec une recette venue des États-Unis. Le candidat, toujours pour le défi de Cyril Lignac, s’est lancé dans la confection d’un cygne aux feuilles comestibles. Un projet ambitieux et coupé net par le four qui en a décidé autrement. Et pour cause, ça a senti le cramé dans la tente du « Meilleur Pâtissier ».

« Piece of shit, c’est fini », a lâché le quinqua. Le gâteau, certes brûlé à l’extérieur, n’était même pas cuit à l’intérieur. Un départ chaotique pour François-Xavier qui a tenté de gruger le jury en embellissant son gâteau pour un rendu final plus que correct. Un résultat qui a plus au jury qui l’a trouvé « beau ». « J’espère que ce n’est pas un cache-misère », a alors lancé Cyril Lignac. Presque. Mais la dégustation, si elle n’a transcendé personne, ne s’est pas révélée aussi catastrophique qu’attendue.

La Terre s’écroule pour Fabrice

Mais si l’épisode s’est révélé compliqué à gérer pour quelqu’un, c’est bien pour Patrice. Rien n’a tourné en faveur de ce candidat qui n’en avait que pour Julia Vignali, l’animatrice de l’émission de M6, à défaut de se concentrer sur son plan de travail. En difficulté sur les trois épreuves du concours culinaire, il a surtout connu une épreuve technique périlleuse. Mercotte avait imposé au candidat la fabrication d’un Earth Cake : un gâteau en forme de globe reprenant les caractéristiques de la Terre.

« Je ne suis pas du tout bon en géographie. J’ai voyagé dans pas mal de pays, mais je ne sais pas à quoi les continents ressemblent », a commencé Fabrice avant de se rendre compte que la carte du monde leur était fournie et qu’il ne fallait pas s’inquiéter de cela. Mais plutôt de ce qui se passait au niveau des fourneaux… Et pour cause, le candidat de 49 ans s’est raté puisque son dessert, censé tenir sur un axe et ressembler à un globe, s’est effondré : « C’est dommage car le gâteau avait l’air joli ». Les mots amicaux de Cyril Lignac n’y changeront rien. À la fin de l’épisode, c’est bien Fabrice qui a été éliminé sur décision des jurés.

 
  • Delphine: les secrets d’une royale réconciliation

    Le Roi a invité sa demi-sœur pour un déjeuner à deux au Château de Laeken. La rencontre étant informelle, tous deux posent de manière relativement décontractée, sur fond de fleurs et d’assiettes de grand-mère.

    Le roi Philippe a invité sa demi-sœur à déjeuner à Laeken pour faire connaissance. Le lendemain, le roi Albert et la reine Paola se sont déclarés heureux de cette initiative. Décryptage d’un moment de communication d’ores et déjà historique !

Signé duBus
Signé Stéphane Bern