Ses mystères de l’Orient

Agatha Christie en compagnie de son second mari, Max Mallowan, à Athènes.
Agatha Christie en compagnie de son second mari, Max Mallowan, à Athènes. - BelgaImage

Le divorce avec Archie, en 1927, est un tel choc que, pendant des mois, Agatha Christie ne parvient pas à écrire la moindre ligne. Pour tenter de se remettre moralement de la trahison de celui qui est désormais son ex-mari, elle décide de voyager. À Londres, au cours d’un dîner où elle a été conviée, ses voisins de table lui racontent leur séjour en Irak. Ils ont rencontré une équipe d’archéologues en train de rechercher les traces d’une civilisation sumérienne, 3.000 ans avant JC, au cœur, donc, de ce qui était alors la Mésopotamie. Passionnée par un récit qui titille son imagination,...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement de durée contractuelle)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète
Signé duBus
Signé Stéphane Bern