L’avocat personnel de Donald Trump pris au piège dans le film «Borat 2» (vidéo)

Rudolph, ou Rudy, Giuliani, avocat personnel de Donald Trump.
Rudolph, ou Rudy, Giuliani, avocat personnel de Donald Trump. - ©DPA

Ancien maire de New York devenu avocat personnel de Donald Trump, Rudy Giuliani est en train de déchanter. Il a en effet été piégé par Sacha Baron Cohen, l’acteur et humoriste britannique connu notamment pour sa série satirique « Who is America » et son personnage de Borat, faux journaliste kazakh aux idées douteuses.

Et c’est justement par ce dernier que Rudy Giuliani a été piégé. Dans le nouveau film qui relate les dernières aventures de Borat, Sacha Baron Cohen (qui réalise le film et y interprète le rôle principal) continue de piéger des personnalités politiques, son fond de commerce.

Au moment où il a été piégé et filmé à son insu, Rudy Giuliani pense avoir rendez-vous avec une journaliste (qui est en réalité une actrice du film, jouant la fille de Borat) pour parler de la gestion par Donald Trump de la pandémie de coronavirus. Une fois l’interview terminée, la jeune femme propose à l’avocat général de monter dans une chambre d’hôtel, il accepte sans savoir que celle-ci est truffée de caméras cachées. Une fois dans la pièce, la « journaliste » retire le micro-cravate de Rudy Giuliani, qui lui, se couche sur le lit et place ses mains dans son pantalon… pour remettre sa chemise en place. C’est à ce moment que débarque Sacha Baron Cohen dans la chambre et surprend Rudy Giuliani dans cette drôle de posture.

Cette scène, avant même d’avoir été diffusée publiquement, a déjà créé la polémique, des médias britanniques affirmant que le proche du président américain avait mis ses mains dans son pantalon pour se toucher les parties intimes, devant la jeune « journaliste ». Rapidement, Rudy Giuliani avait réagi à la polémique naissante, se défendant de tous gestes déplacés et affirmant qu’il ne faisait que remettre sa chemise correctement après avoir enlevé le micro-cravate. « Si Sacha Baron Cohen laisse entendre le contraire, c’est un menteur sans scrupule », avait-il notamment écrit sur Twitter.

Jeudi soir, c’est Sacha Baron Cohen en personne (sous les traits de Borat) qui a pris la défense de l’ex-maie de New York dans une courte vidéo postée sur Twitter. Il y explique en quelques mots que la scène entre « sa fille » et Rudy Giuliani est devenue « quelque chose de dégoûtant à cause des médias fake news ».

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern