À la télé ce soir: «N’oubliez pas les paroles» ou «Mariés au premier regard» (vidéo)

Capture d’écran - Twitter
Capture d’écran - Twitter

N’oubliez pas les paroles, à 21h05 sur France 2

Après une intense compétition, les masters livrent leur dénouement au cours d’une dernière émission exceptionnelle. Les maestros toujours en lice s’affrontent pour tenter de décrocher le trophée, des cadeaux et une importante somme d’argent, qui s’ajoutera à leurs gains déjà accumulés lors des étapes précédentes.

Mariés au premier regard, à 20h35 sur RTL-TVI

De nouveaux candidats vont se dire « oui » cette semaine à la mairie de Grans, devant leurs proches, et sans se connaître, avant de partir en voyage de noces pour apprendre à se découvrir. Ces couples sont censés être faits l’un pour l’autre sur la base d’un calcul scientifique qui établit un pourcentage de comptabilité. Si certains candidats ont un véritable coup de foudre, d’autres ont du mal à cacher leur déception face à tant de promesses. Les célibataires sont soutenus dans leur démarche par des psychologues qui les aident à dépasser leurs préjugés car tous rêvent de rencontrer l’amour et de connaître enfin le bonheur.

Les étoiles de Dominique Deprêtre

High Fidelity, à 20h15 sur Plug RTL – Trois étoiles

de Stephen Frears (2000)

Bob Dylan, les Kinks, le Velvet Underground, Stevie Wonder, Bruce Springsteeen – qui apparaît même dans son propre rôle –, Queen, Elton John, Aretha Franklin et Elvis Costello font partie des artistes incarnant la composante rock de la BO de cette comédie romantique qui prend le total contre-pied de la production habituelle du genre !

Le cas Richard Jewell (1re TV), à 20h30 sur BE 1 – Trois étoiles

de Clint Eastwood (2019)

D’une réalisation à l’autre, ce bon vieux – 90 ans depuis fin mai ! – Clint s’est érigé en véritable historien de la bonne ou moins bonne conscience du pays de l’Oncle Sam. À l’image de son précédent « Sully », Richard « Bobby » Jewell est un autre héros qui fut ensuite traîné dans la boue : du grand cinéma plus vrai que nature.

Stargate, la porte de l’enfer, à 20h05 sur Tipik – Deux étoiles

de Roland Emmerich (1995)

Le succès de ce film de science-fiction vecteur de bons sentiments permit au réalisateur allemand d’asseoir sa réputation dans le domaine. On n’est pas encore dans le gigantisme d’« Independence Day » et de « Godzilla », ce qui n’est pas à proprement parler un défaut.

La prophétie de l’horloge, à 20h00 sur AB3 – Deux étoiles

d’Eli Roth (2018)

Après deux « Hostel » très appréciés par les inconditionnels du gore et un « Death Wish » ramenant Bruce Willis en tête d’affiche, le natif de Boston débarque dans le cinéma tout public avec un argument de poids concernant le choix de Jack Black. Comme la production a également réussi à embarquer Cate Blanchett, on peut dire que le jeune Owen Vaccaro est bien entouré pour affronter tous les éléments subversifs de ce film assurant le spectacle à l’aide d’effets spéciaux fort réussis et d’un humour visuel assez présent.

Darkest Minds : rébellion, à 22h15 sur Plug RTL – Deux étoiles

de Jennifer Yuh Nelson (2018)

Dans le style des « Labyrinthe » et « Hunger Games », un nouveau récit plus ou moins « post-pandémique » tiré du roman « Les insoumis », pilote d’une série de quatre volets dont les ados occupent les avant-postes. Rien de bien nouveau ni de désagréable non plus devant la caméra de la réalisatrice sud-coréenne des « Kung Fu Panda » 2 & 3.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern