Jeux de mots, remarques osées: l’épisode «sexy» du «Meilleur Pâtissier» s’attire les foudres des internautes (vidéos)

Capture d’écran - RTL
Capture d’écran - RTL

Comme lors de la saison précédente, « Le Meilleur Pâtissier » s’est offert un épisode plutôt « hot ». Ce lundi 1er décembre, RTL-TVI diffusait donc un opus « 50 nuances plus crème ». Certains téléspectateurs n’ont qu’assez peu goûté aux pâtisseries – ou plutôt aux allusions – osées qui ont émaillé toute l’émission. La première épreuve consistait à rendre « sexy et aphrodisiaque » un dessert à base de crème et de fraises.

>« Le Meilleur Pâtissier » : un candidat réintègre le concours… avant d’être à nouveau éliminé (vidéos)

L’épreuve technique de Mercotte s’intéressait cette fois aux Tétons de Vénus, dessert en forme de seins. La troisième, la créative, devait laisser libre cours à l’imagination des candidats qui devaient matérialiser, en sucrerie, leur plus grand fantasme. Tout au long de l’émission, les montages de M6 et les allusions osées, légères et parfois lourdes de certains candidats ont déplu à plusieurs internautes qui l’ont fait savoir sur Twitter. Il faut dire que le programme a pris des allures drôlement sexy alors que, comme le rappellent certains, des enfants regardent aussi l’émission culinaire.

Patrice a plaisanté de façon graveleuse à plusieurs reprises sur la « maîtresse » qui lui servait de binôme lors de la première épreuve ou sur la passion qu’il voue à l’animatrice Julia Vignali. Un autre lâchait que mettre la main à la pâte était un « plaisir solitaire ». Les boutades sur les divers seins proposés lors du rendez-vous technique ont aussi crevé l’écran.

Quand ce n’est pas l’invité d’honneur de l’émission, le pâtissier Belge Jean-Philippe Darcis, qui en a remis une couche : « Les Belges sont quand même meilleurs au lit que les Français ». Ou encore : « Vu le thème, j’ai envie de vous dire : ‘Prenez votre pied et, gustativement, envoyez-nous au septième ciel ». Bref, un florilège tout au long de l’émission. Et ce n’est pas la voix off du « Meilleur Pâtissier », jamais avare en jeux de mots, qui a relevé le niveau. Résultat, Twitter s’est emballé, avec humour ou sans.

 
  • Quel avenir pour la monarchie britannique?

    Le prince William dépasse de 20% en popularité son père, le prince Charles. Montera-t-il pour autant sur le trône à sa place?

    Elizabeth II en deuil aura 95 ans ce 21 avril. Quel avenir pour la monarchie britannique ? Un sondage plébiscite William : il doit être le prochain sur le Trône d’Angleterre.

  • Anne-Françoise Rousseau, la cheffe de clinique (à droite), observe les paramètres vitaux d’un patient intubé. - Mathieu Golinvaux

    Le CHU de Liège réquisitionné dans la lutte Covid-19

    Au CHU de Liège, le Centre des brûlés s’est mué en unité de soins intensifs « classique » pour contrecarrer l’avancée du Covid-19.

  • Florence Aubenas est allée s’installer un an dans le village pour «comprendre» ce fait divers sanglant.

    Florence Aubenas explore une nouvelle enquête

    Florence Aubenas ausculte un assassinat sur lequel elle a enquêté pendant sept ans. Un fait divers qui entremêle la France dont on ne parle pas, une bonne dose de mystère et une gueule connue du cinéma.

  • Le Britannique a compris avant tout le monde qu’il pourrait s’enrichir grâce au cannabis thérapeuthique.

    Le cannabis, le nouvel or vert

    De plus en plus de pays autorisent le cannabis thérapeutique. Sur ce marché florissant, un Britannique s’impose. Entre excentricité agaçante et génie entrepreneurial, voici le (presque) milliardaire Maximilian White.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • William Leymergie publie son premier roman

    Aujourd’hui présentateur de «William à midi» sur C8, William Leymergie publie également sonpremier roman.

    Actuel journaliste-animateur de C8, William Leymergie, qui fut longtemps l’âme de « Télématin » (France 2), surprend en nous emmenant sur un terrain où on ne l’attendait pas. Un roman de caape, d’épée et d’amour.