Aventurier emblématique, Pascal Salviani raconte l’après «Koh-Lanta»: «J’ai souffert de schizophrénie»

Capture d’écran - Twitter
Capture d’écran - Twitter

Il a fait les beaux de « Koh-Lanta » à deux reprises : en Thaïlande en 2016 et pour le combat des héros en 2018. Et par deux fois, il a gagné les poteaux du jeu d’aventures – tout en ne finissant que finalistes à l’issue du vote du jury final. Ce qui n’a pas empêché ce candidat emblématique au fort caractère de vivre un retour compliqué en France, comme il le raconte dans le documentaire de C8 à découvrir ce mardi 1er décembre, « La vraie vie des aventuriers ». « Quand je suis rentré, j’étais complètement perché. J’entendais des singes dans la nuit », raconte-t-il, comme l’épingle Télé-Loisirs.

>Pascal, héros de « Koh-Lanta », dézingue la production : « Il va y avoir un suicide » (vidéo)

Pascal Salviani, 53 ans, se confie sur les problèmes physiques qui ont suivi son retour : « Je suis rentré avec une grosse infection. Avec un gros problème d’intestin. J’ai fait une nuit aux urgences, parce que j’avais comme un infarctus de l’intestin. J’ai perdu 18 kilos en 40 jours. On ne peut pas dire que ‘Koh-Lanta’, c’est du pipeau. Ce n’est pas la vérité. La vérité, c’est que c’est très dur ».

Mais aussi, donc sur les importants troubles psychologiques qu’ont causés ces aventures à l’autre bout du monde :

« Les plus grosses séquelles que ça laisse, elles sont psychologiques. Elles sont très dures à vivre. Je suis revenu, ça a été très compliqué pendant très longtemps. Pendant 7, 8 mois j’ai eu un dédoublement de la personnalité, je souffrais de schizophrénie. La jungle me manquait. Dormir dans la jungle me manquait. J’étais ici, mais mon cerveau était resté en Thaïlande. Quand je suis rentré, j’étais complètement perché. Je n’étais pas là. Je ne pouvais pas dormir dans la chambre car j’avais l’impression que le plafond allait s’effondrer. J’entendais des singes dans la nuit. Le cerveau avait complètement pété ».

 
  • Les supporters de Trump n’en reviennent pas : ils sont dans le Capitole et ont stoppé la réunion des parlementaires.

    Le jour de honte des États-Unis

    Le dernier baroud de déshonneur du président Trump : envoyer ses partisans envahir le Congrès. La démocratie américaine a résisté.

  • Le charismatique fondateur d’Alibaba s’est «volatilisé».

    L’énigme Jack Ma: disgrâce d’un milliardaire chinois

    Le fondateur de l’empire Alibaba a disparu depuis octobre 2020. Une « volatilisation » inquiétante qui rappelle le sort d’autres hommes d’affaires réduits au silence par le pouvoir communiste. Mais où est donc passé Jack Ma ?

  • Une étude française récente montre que les chats domestiques s’attaquent à 200 espèces animales différentes.

    Mon chat, ce serial killer

    Super-prédateurs des jardins, nos matous ont un impact réel sur la biodiversité qui nous entoure. Ils tuent des milliers d’oiseaux ou de petits mammifères. Conseils.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern