En Grande-Bretagne, cette publicité qui montre le père Noël malade du Covid-19 crée la polémique (vidéo)

Capture d’écran - Twitter
Capture d’écran - Twitter

Ces derniers jours, la Grande-Bretagne subit un regain de coronavirus sur son territoire. Si la campagne de vaccination contre le Covid-19 a commencé chez les citoyens britanniques, le déconfinement progressif décidé provoque donc déjà des effets au regard des chiffres. Comme l’épingle le Huffington Post, le Royaume-Uni lance donc plusieurs initiatives pour éviter que les fêtes de fin d’année ne provoquent une recrudescence encore plus importante du virus. Parmi ces initiatives, un spot qui montre le père Noël malade du coronavirus ne passe pas.

>L'OMS rassure: le Père Noël immunisé contre le Covid, il pourra apporter les cadeaux

La vidéo produite par NHS, une organisation qui recueille des fonds pour des associations de santé, crée donc la polémique. On y voit un homme à la longue barbe blanche sévèrement touché par le Covid-19 et transporté en urgence à l’hôpital. En détresse respiratoire, il est pris en charge par les équipes médicales ... peut être aisément identifié comme le père Noël. L’utilisation de ce personnage, importante figure pour les enfants, a provoqué la colère de plusieurs parents qui ont partagé leur ressenti sur les réseaux sociaux.

Nos confrères épinglent notamment ce message : « L’obsession du covid-19 devient de plus en plus affolante. Au Royaume-Uni, une publicité de Noël de la NHS montre des médecins se battant pour maintenir en vie le Père Noël. Considérant ne pas avoir suffisamment terrifié les adultes, ils veulent maintenant traumatiser les jeunes enfants avec cette maladie alarmiste ». Face à la controverse et à une publicité jugée « perturbante » et « insensible », l’association NHS a réagi :

« Nous sommes désolés pour les parents des jeunes enfants qui ont été bouleversés en regardant cette vidéo et pour les jeunes enfants eux-mêmes, ce n’était pas le public visé par cette publicité ».

 
  • Quel avenir pour la monarchie britannique?

    Le prince William dépasse de 20% en popularité son père, le prince Charles. Montera-t-il pour autant sur le trône à sa place?

    Elizabeth II en deuil aura 95 ans ce 21 avril. Quel avenir pour la monarchie britannique ? Un sondage plébiscite William : il doit être le prochain sur le Trône d’Angleterre.

  • Anne-Françoise Rousseau, la cheffe de clinique (à droite), observe les paramètres vitaux d’un patient intubé. - Mathieu Golinvaux

    Le CHU de Liège réquisitionné dans la lutte Covid-19

    Au CHU de Liège, le Centre des brûlés s’est mué en unité de soins intensifs « classique » pour contrecarrer l’avancée du Covid-19.

  • Florence Aubenas est allée s’installer un an dans le village pour «comprendre» ce fait divers sanglant.

    Florence Aubenas explore une nouvelle enquête

    Florence Aubenas ausculte un assassinat sur lequel elle a enquêté pendant sept ans. Un fait divers qui entremêle la France dont on ne parle pas, une bonne dose de mystère et une gueule connue du cinéma.

  • Le Britannique a compris avant tout le monde qu’il pourrait s’enrichir grâce au cannabis thérapeuthique.

    Le cannabis, le nouvel or vert

    De plus en plus de pays autorisent le cannabis thérapeutique. Sur ce marché florissant, un Britannique s’impose. Entre excentricité agaçante et génie entrepreneurial, voici le (presque) milliardaire Maximilian White.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • William Leymergie publie son premier roman

    Aujourd’hui présentateur de «William à midi» sur C8, William Leymergie publie également sonpremier roman.

    Actuel journaliste-animateur de C8, William Leymergie, qui fut longtemps l’âme de « Télématin » (France 2), surprend en nous emmenant sur un terrain où on ne l’attendait pas. Un roman de caape, d’épée et d’amour.