Tom Hanks apparaît crâne rasé pour jouer son nouveau rôle au cinéma (vidéo)

Tom Hanks apparaît crâne rasé pour jouer son nouveau rôle au cinéma (vidéo)
BelgaImage

Le prix de la célébrité se paye parfois de manière particulière. Pour les besoins de tel ou tel film, les acteurs les plus connus doivent de temps en temps soit prendre du poids, ou maigrir de manière très rapide. Pour Tom Hanks, c’est une transformation d’un autre type qui lui a été réservé. C’est ainsi que la star a été amenée à se raser complètement le crâne, comme il l’a montré récemment lors de l’émission « The Graham Norton Show ». Un fait qui n’a pas laissé le public indifférent.

« Je fais peur aux enfants »

Comme il l’explique à ses interlocuteurs, Tom Hanks est loin d’être ravi de ce qu’il a dû faire. Il qualifie ainsi son crâne lisse d’« horrible coupe de cheveux ». « Je travaille sur le film de Baz Lurhmann sur Elvis Presley. Regardez cette horrible... vous arrivez à voir? Regardez cette chose! », dit-il. Et après quelques hésitations à se dévoiler sous son nouveau jour, il a laissé apparaître très furtivement son apparence. « Je fais peur aux enfants. Je suis désolée de vous avoir montré ça », blague-t-il ensuite.

Pour apprécier plus longuement la nouvelle allure de Tom Hanks, il faudra par conséquent attendre la sortie du film. Le tournage a repris le 23 septembre dernier, après une longue pause due au coronavirus. Elvis Presley y sera incarné par Austin Butler et Tom Hanks interprétera le rôle du colonel Parker, qui a servi de manager au « King ». Le film devrait sortir en novembre prochain, du moins si le Covid-19 ne s’en mêle pas à nouveau.

 
  • Le prince Laurent bientôt indemnisé

    L’obstination de Laurent devrait finir par payer. Le Prince est dans son droit. C’est au monde politique de suivre.

    Reconnu dans ses droits à cinq reprises par la justice dans son procès contre la Libye, le frère du Roi se bat depuis 2014 pour récupérer les 48 millions d’euros dus. Le dossier doit se débloquer ce vendredi 22.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern