Le traditionnel concert philharmonique du Nouvel An à Vienne organisé sans public (vidéo)

Le traditionnel concert philharmonique du Nouvel An à Vienne organisé sans public (vidéo)
BelgaImage

Alors que l’Autriche est encore confinée, une musique résonne au milieu de Vienne. Il s’agit de celle tant attendue du concert de l’orchestre philharmonique du Musikverein, qui se produit chaque année au Nouvel An. Envers et contre tout, cet événement a eu lieu, malgré les difficultés et des sacrifices considérables dont le plus important est probablement celui du public. C’est ainsi que la représentation a eu lieu… devant une grande salle vide. Seul l’orchestre était présent.

Des spectateurs tous sur le même pied d’égalité

Comme l’avait confié le directeur à l’AFP, il était « tout simplement inconcevable » que le concert ne se produise pas. La symbolique autour de ce moment est trop grande. Et après tout, si le public n’est pas présent dans la salle, il l’est en ligne. C’est ainsi que près de 7.000 spectateurs du monde entier ont pu applaudir depuis chez eux les performances de l’orchestre. Les musiciens ont également dû se plier à de strictes mesures de sécurité sanitaire pour empêcher toute contamination.

Ainsi, rarement un concert de l’orchestre philharmonique du Musikverein aura été aussi démocratique. Normalement, les tickets se vendent à des prix d’or (plus de 1.000€) et seul le gratin de la société autrichienne accède à la salle aujourd’hui vide. Les organisateurs ont promis de rembourser les clients qui avaient acheté leurs précieux sésames. Malgré cette perte financière importante, le concert a néanmoins eu lieu. Les célèbres bals viennois ne peuvent pas en dire autant puisque tout a été annulé de ce côté-là.

 
  • Le prince Laurent bientôt indemnisé

    L’obstination de Laurent devrait finir par payer. Le Prince est dans son droit. C’est au monde politique de suivre.

    Reconnu dans ses droits à cinq reprises par la justice dans son procès contre la Libye, le frère du Roi se bat depuis 2014 pour récupérer les 48 millions d’euros dus. Le dossier doit se débloquer ce vendredi 22.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern