Sarah Biasini: «On me parle de la star Romy Schneider; moi, je pense surtout à ma mère»

En 2012, à l’exposition photo consacrée à la star.
En 2012, à l’exposition photo consacrée à la star. - BelgaImage

« Comment devient-on mère lorsqu’on a perdu la sienne à quatre ans et demi ? » Sarah Biasini répond tendrement à cette question existentielle dans son livre, « La beauté du ciel ». C’est ainsi qu’elle surnomme sa petite fille, Anna Rosalie (ce deuxième prénom pour le film qu’elle adore), âgée de trois ans. Pudique, « la fille de Romy Schneider », trop souvent résumée à ce patronyme, évoque sa maternité, instant de délivrance d’un lourd passé, avec la mort prématurée de l’actrice à 43 ans (l’âge...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement de durée contractuelle)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète
Signé duBus
Signé Stéphane Bern