À la télé ce soir: «Le gendre de ma vie» et «John Wick II»

John Wick.
John Wick. - AGEFOTOSTOCK

Plutôt comédie ou film d’aventure en ce lundi soir ? Faites votre choix, le Soir Mag est là pour vous guider !

Le gendre de ma vie, à 20h38 sur La Une

Stéphane, père de trois filles, a toujours rêvé d'avoir un garçon. Il est ravi quand Alexia, sa cadette, lui présente son copain Thomas, une star de rugby. Il s'imagine, un peu vite, qu'il sera bientôt son gendre. Or sa fille décide de rompre, au grand désespoir de Stéphane. Quand elle lui annonce qu'elle fréquente quelqu'un d'autre, un jeune médecin...

John Wick II, à 20h sur Club RTL

John Wick, l'ancien tueur à gages, parvient à récupérer sa voiture. Il compte donc enfin profiter de sa retraite. Mais il est contacté par Santino D'Antonio, un gangster italien qui a besoin de ses services. Il souhaite prendre la place de sa soeur dans son organisation mafieuse. Wick est obligé d'accepter...

Les étoiles de Dominique Deprêtre

Monsieur Klein, à 20h55 sur Arte - Quatre étoiles

de Joseph Losey (1976)

Le climat de collaboration antisémite est abordé de façon kafkaïenne dans ce brillant drame qui s’achève en véritable thriller. Un grand film d’ambiance, une grande reconstitution et… un tout grand Alain Delon en tête d’une distribution à la hauteur de tout le reste.

Les incorruptibles, à 22h10 sur Club RTL - Quatre étoiles

de Brian De Palma (1987)

Si de nombreuses productions hollywoodiennes se sont lamentablement plantées en réadaptant au grand écran les meilleures séries télévisées, celle-ci fait totalement exception à la règle. Le talent inné de Brian De Palma et la musique d’Ennio Morricone servent un scénario aussi brillant que Sean Connery – « oscarisé » pour la seule fois de sa carrière – et Robert De Niro dans les seconds rôles. Le film révéla en sus un certain Kevin Costner… Quel luxe inouï !

Le procès du siècle, à 22h55 sur Arte - Trois étoiles

de Mick Jackson (2016)

L’histoire authentique de ce procès invraisemblable qui, devant la justice anglaise au tout début 2000, opposa l’historienne new-yorkaise Deborah Lipstadt au négationniste autochtone David Irving, respectivement incarnés par Rachel Weisz et Timothy Spall. Une parfaite reconstitution dans le pur style BBCéen.

Le gendre de ma vie, à 20h38 sur La Une - Deux étoiles

de François Desagnat (2018)

Cette histoire d’un père de trois filles en mal de mâles dans sa famille démarre sur les chapeaux de roues avec notamment de percutants jeux de mots ! On passe ensuite à une toujours amusante partie de cache-cache entre générations et on achève dans la pure tendresse : en somme une comédie dans la vogue positive assez réussie où le charisme de Kad Merad et le charme naturel de Julie Gayet s’imposent.

Death Wish, à 21h15 sur TMC - Deux étoiles

d’Eli Roth (2018)

Après la désertion de Sylvester Stallone, c’est Bruce Willis qui reprend le rôle de Charles Bronson dans ce remake du célèbre « Un justicier dans la ville » de Michael Winner sorti voici plus de 40 ans. Sous la direction de l’auteur des horrifiques « Hostel », le dépoussiérage est spectaculaire question action et violence, avec en guise de bouquet final un fameux clin d’œil au mythique « Taxi Driver » de Scorsese abordant le même thème de la « justice parallèle ».

 
  • Les supporters de Trump n’en reviennent pas : ils sont dans le Capitole et ont stoppé la réunion des parlementaires.

    Le jour de honte des États-Unis

    Le dernier baroud de déshonneur du président Trump : envoyer ses partisans envahir le Congrès. La démocratie américaine a résisté.

  • Le charismatique fondateur d’Alibaba s’est «volatilisé».

    L’énigme Jack Ma: disgrâce d’un milliardaire chinois

    Le fondateur de l’empire Alibaba a disparu depuis octobre 2020. Une « volatilisation » inquiétante qui rappelle le sort d’autres hommes d’affaires réduits au silence par le pouvoir communiste. Mais où est donc passé Jack Ma ?

  • Une étude française récente montre que les chats domestiques s’attaquent à 200 espèces animales différentes.

    Mon chat, ce serial killer

    Super-prédateurs des jardins, nos matous ont un impact réel sur la biodiversité qui nous entoure. Ils tuent des milliers d’oiseaux ou de petits mammifères. Conseils.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern