« Secret Story » : Benjamin Castaldi révèle des secrets de tournage liés à l’alcool et la drogue

Capture d’écran
Capture d’écran

Diffusée de 2007 à 2017, l’émission de téléréalité a été présentée par Benjamin Castaldi jusqu’en 2014. Désormais chroniqueur dans « Touche pas à mon poste » sur C8, l’animateur a évoqué des secrets de tournage de « Secret Story » ce mardi 12 janvier sur le plateau de Cyril Hanouna. Il a évoqué les problèmes de drogue et d’alcool des candidats, qui ont mené à des situations compliquées, rapporte 7sur7.

« Pour vous répondre sur la drogue et l’alcool dans la téléréalité, c’est effectivement un fléau, c’était un fléau chez nous lors de Secret Story, parce qu’on avait tendance à ne pas contrôler l’alcool. On a eu de gros dérapages. On a eu de gros dérapages sur Secret qui ont été évidemment étouffés parce qu’à l’époque, il n’y avait pas vraiment la puissance des réseaux sociaux, mais il y a eu des drames à cause de l’alcool », a-t-il expliqué. Et pour éviter au maximum ces dérapages, la production a par la suite décidé de limiter la consommation des participants à « une bouteille d’alcool par soir ».

« La drogue aussi, c’était un fléau, on ne va pas se mentir. Même sur Secret, on a démantelé des réseaux. Les candidats faisaient passer de la came dans les cols de chemise », a ajouté Benjamin Castaldi, choquant les autres chroniqueurs de TPMP.

 
  • Les supporters de Trump n’en reviennent pas : ils sont dans le Capitole et ont stoppé la réunion des parlementaires.

    Le jour de honte des États-Unis

    Le dernier baroud de déshonneur du président Trump : envoyer ses partisans envahir le Congrès. La démocratie américaine a résisté.

  • Le charismatique fondateur d’Alibaba s’est «volatilisé».

    L’énigme Jack Ma: disgrâce d’un milliardaire chinois

    Le fondateur de l’empire Alibaba a disparu depuis octobre 2020. Une « volatilisation » inquiétante qui rappelle le sort d’autres hommes d’affaires réduits au silence par le pouvoir communiste. Mais où est donc passé Jack Ma ?

  • Une étude française récente montre que les chats domestiques s’attaquent à 200 espèces animales différentes.

    Mon chat, ce serial killer

    Super-prédateurs des jardins, nos matous ont un impact réel sur la biodiversité qui nous entoure. Ils tuent des milliers d’oiseaux ou de petits mammifères. Conseils.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern