Birmanie: elle donne son cours de cardio sans voir le coup d’Etat qui se déroule derrière elle (vidéo)

Birmanie: elle donne son cours de cardio sans voir le coup d’Etat qui se déroule derrière elle (vidéo)
Capture d’écran Twitter

Ce lundi, le jour se lève sur la capitale birmane Naypyidaw et comme à son habitude, Khing Hnin Wai se rend sur l’immense avenue Yaza Htarni, avec ses 20 bandes de circulation, pour y faire son cours d’aérobic. Mais hier était un jour spécial. Un coup d’Etat militaire met alors fin à la fragile démocratie du pays et au mandat de Aung San Suu Kyi, cheffe du gouvernement. Tout cela se passe juste derrière Khing Hnin Wai mais comble de l’histoire, elle ne le remarque même pas.

Comme si de rien n’était

La professeure est en effet tellement concentrée sur ses exercices physiques que rien de ce qui se passe dans son dos n’attire son attention. La musique techno assourdissante ne l’incite d’ailleurs à faire attention aux militaires qui se déploient sur l’avenue Yaza Htarni. Cet axe de communication relie en effet les bâtiments du Parlement birman et la zone militaire de Naypyidaw, d’où cet important convoi de soldats. On voit même que les voitures se dirigent plus précisément vers le palais présidentiel, situé juste à côté du rond-point du Lotus Royal, où la professeure de cardio se trouve.

Il faut dire que d’habitude, quand Khing Hnin Wai se rend sur l’avenue Yaza Htarni pour son cours, il ne se passe jamais rien, comme elle l’explique sur Facebook. La route a beau être démesurément grande, elle est aussi souvent désespérément vide. Ce n’était pas le cas ce lundi. Mais ça, Khing Hnin Wai ne le remarquera qu’après coup.

 
  • Abus sexuels: le grand déballage

    Belgaimage

    Les affaires se multiplient. Les masques tombent. La parole se libère, pouvant aussi ouvrir la porte aux mensonges et règlements de comptes. Une révolution !

Signé duBus
Signé Stéphane Bern