La Nouvelle-Orléans transforme ses maisons en chars de parade pour pallier à l’annulation du carnaval (vidéo)

La Nouvelle-Orléans transforme ses maisons en chars de parade pour pallier à l’annulation du carnaval (vidéo)
BelgaImage

Que ce soit à Venise ou à Rio, le monde entier a fait une croix sur les fêtes de carnaval cette année, pandémie oblige. A la Nouvelle-Orléans, la maire démocrate a suivi ce mouvement en supprimant les festivités. C’est alors qu’une habitante de 38 ans, Megan Boudreaux, a eu une idée : décorer sa maison à la manière d’un char de parade, pour que les visiteurs profitent quand même un peu de l’événement. Depuis, l’idée a été copiée par des centaines de ses voisins qui se sont lancés dans une sorte de compétition pour avoir la plus belle « maison de parade ».

Un air de fête à la maison

Près de trois mois après l’initiative de Megan Boudreaux, ils sont près de 3.000 à avoir transformé leurs logements. Sur les façades, on retrouve des thèmes variés comme une référence au royaume imaginaire de Wakanda, à l’ancien président Donald Trump, à un monde fleuri et fantastique, etc.

Les demandes d’aide au bricolage pleuvent sur les réseaux sociaux pour faire pareil dans d’autres habitants de la Nouvelle-Orléans. Deux groupes Facebook créés pour l’occasion accueillent aujourd’hui près de 14.000 participants. « Vous pouvez annuler les défilés, mais vous ne pouvez pas annuler les défilés de Mardi Gras », proclame Megan Boudreaux sur son propre groupe Facebook.

L’idée a depuis été exportée à Abu Dhabi et au Luxembourg, d’après CNN et « The Wall Street Journal ». Quant à la Nouvelle-Orléans, il se pourrait que le nombre de maisons décorées pour l’occasion grimpe encore. Les habitants ont jusqu’au Mardi Gras, c’est-à-dire le 16 février, pour être prêt.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern