À la télé ce soir: «L’enfant de personne» ou «Astérix et Obélix contre César»

À la télé ce soir: «L’enfant de personne» ou «Astérix et Obélix contre César»
PHOTO12

Plutôt drame ou comédie ce soir  ?

Astérix et Obélix contre César, à 20h25 sur RTL TVI

Vers 50 avant Jésus-Christ, un petit village gaulois résiste encore et toujours à l'envahisseur romain. Pour comble, voilà que ces rebelles s'emparent de la recette des impôts, alors que César est en route pour conquérir la Bretagne. Détritus, le gouverneur de la région, décide de laver cet affront...

L’enfant de personne, à 20h20 sur La Une

Lyes est arraché à Émilie, la mère d'accueil qui l'a recueilli bébé, et qui désirerait l'adopter. L'enfant se retrouve confronté à la violence des foyers de l'ASE, qui refuse de couper le lien avec la mère biologique, incapable de s'occuper de lui. La sœur d'Émilie va se battre contre le système.

Les étoiles de Dominique Deprêtre

Luke, la main froide, à 21h10 sur La Trois - Quatre étoiles

de Stuart Rosenberg (1967)

Quoique tiré du roman de Donn Pearce datant de 1965, ce révoltant plaidoyer anti-carcéral US rappelle surtout le mythique « Je suis un évadé » de Mervyn LeRoy de 1932 avec Paul Muni. Cette fois, c’est un autre Paul, Newman en l’occurrence, qui incarne la victime, et dans un de ses plus beaux rôles. Il échouera à l’Oscar derrière Rod Steiger pour « Dans la chaleur de la nuit », contrairement à son comparse George Kennedy, sacré dans la catégorie du second rôle.

Didier, à 20h05 sur Tipik - Trois étoiles

d’Alain Chabat (1996)

L’une des comédies les plus inventives de toute l’histoire du cinéma hexagonal, où en fait c’est surtout le sacro-saint football qui en prend plein la… gueule ! Il est vrai que si c’étaient des chiens qui maniaient le ballon rond, le business de ce dernier n’atteindrait sans doute pas les sommes totalement indécentes qui y circulent de façon bien pire encore depuis l’arrêt Bosman et l’avènement de la Champion’s League.

Bean, à 21h45 sur AB3 - Deux étoiles

de Mel Smith (1997)

Rowan Atkinson sème la terreur au pays de l’Oncle Sam dans la première apparition au grand écran des aventures de Mr. Bean, grand comique de la télévision britannique. L’ouvrage a parfois du mal à tenir le rythme, mais certains gags sont tellement irrésistibles qu’il est impossible d’y… résister.

Nos pires voisins, à 20h15 sur AB3 - Une étoile

de Nicholas Stoller (2014)

L’inévitable conflit de voisinage immédiat entre un couple pas encore vraiment adulte et une confrérie estudiantine adepte de la nouba nocturne quotidienne. Par le scénariste de « Yes Man », une comédie aussi trash que potache, qui s’égare vaguement entre « Very Bad Trip » et « Project X ». Rien de nouveau à l’ouest de ce secteur toujours en vogue de la production californienne. Quelques bons gags visuels – pas mal, le coup des airbags… – sauvent la mise.

Quand on a 17 ans, à 20h55 sur Arte - Une étoile

d’André Téchiné (2016)

Les amours troubles de deux ados en milieu montagnard, réunissant tous les clichés cousus de fil blanc d’un cinéma français contemporain qui ne sait décidément plus à quel saint se vouer.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern