Valérie Lemercier à propos du tournage des «Visiteurs»: «J’avais pris un peu le melon»

BelgaImage
BelgaImage

Il y a 28 ans, Jean-Marie Poiré réalisait le premier opus des « Visiteurs » avec à l’affiche Jean Reno, Christian Clavier, Marie-Anne Chazel, Christian Bujeau mais aussi Valérie Lemercier. Le film a été à la première place du box-office français pour l’année 1993 avec plus de 13 millions d’entrées, mais malgré ce succès, le tournage a tout de même laissé un souvenir en demi-teinte à l’actrice.

Jean-Marie Poiré peu convaincu

« C’était difficile. Jean-Marie Poiré voulait que ce soit bien et il n’était pas content de moi » raconte-t-elle au micro de France Culture. Pour elle, ce décalage viendrait peut-être de son état d’esprit à l’époque : « Probablement que j’avais pris un peu le melon d’avoir joué toute seule pendant neuf mois ».

En effet l’actrice venait de décrocher le Molière du one man show. Elle venait aussi de jouer dans « L’Opération Corned-Beef » de Jean-Marie Poiré avec Jean Reno et Christian Clavier une fois encore, mais aussi dans « Le Bal des casse-pieds » et « Sexes faibles ! ».

« Jean-Marie Poiré venait me voir le soir et me disait « qu’est-ce qui se passe ? Tu n’es pas drôle » » se remémore Valérie Lemercier. Elle rajoute que le rôle était particulier pour elle puisqu’elle devait être normale, à l’inverse des autres personnages du film : « Ça n’a pas été facile. Comme ils jouaient des trucs incroyables, moi j’étais la normale du film puisque c’est par des gens normaux qu’on arrive à faire croire qu’il y a quelqu’un qui arrive d’un autre siècle ». Elle rajoute : « Je ne venais pas d’un autre temps. Je n’étais pas un Jacquouille qui arrive du Moyen-Âge ».

Un film qui rencontre le succès

Le film est tout de même un succès au vu du nombre d’entrée et de la suite qui lui est réservé : deux autres films viennent en faire une trilogie. Le film est nommé huit fois à la 19e cérémonie des Césars et Valérie Lemercier remporte celui de la Meilleure actrice dans un second rôle. L’actrice rapporte tout de même les bonnes impressions du directeur de production : « J’avais honte de tout ce que j’ai fait dans le film, mais le directeur de production m’a appelée et m’a dit « je viens de voir le film et en fait t’es bien dedans ! ».

 
  • Grand séducteur, Claude François aimait les très jeunes femmes.

    Claude François, sa part d’ombre

    Trois ans après la révélation de l’existence de sa fille cachée, une nouvelle enquête dévoile le goût du chanteur pour de très jeunes fans.

  • Le travail d’intégration permet une meilleure scolarité pour les élèves «dys». La tablette est un outil très utile.

    Apprendre à maîtriser les troubles «dys»

    Les enfants qui souffrent de dyslexie, dyscalculie, dyspraxie… sont souvent considérés comme distraits, rêveurs, peu intéressés ou agités. Ils seraient entre 3 et 7 %.

  • Environ 15% des colis proviennent de vendeurs en ligne qui ne sont pas enregistrés auprès de l’Union européenne : la TVA et des frais sont alors dus par l’acheteur au moment de la livraison…

    Achats sur internet : gare aux taxes

    Des prix parfois multipliés par trois une fois la livraison effectuée. Désormais, tout ce qui vient d’un vendeur hors Union européenne est frappé par la TVA et des frais. Conseils.