Enquête: la déprime des policiers

Belgaimage
Belgaimage

Dans la voiture de Hervé (prénom d’emprunt) et de sa jeune collègue, la radio crépite : différend familial houleux au sein d’un hôpital liégeois. Proche des lieux, la patrouille de la brigade d’intervention débarque. Sur le parking, dix individus les « attendent ». L’un d’eux vient à la rencontre des policiers. Nous sommes en février 2015. « Il nous dit qu’ils n’ont pas besoin de nous, qu’on peut dégager », retrace Hervé. Plutôt que de battre en retraite, l’agent entré à l’Académie en 1998 procède à un contrôle d’identité qui dérape. La bande prend le...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement de durée contractuelle)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète
Signé duBus
Signé Stéphane Bern