Kris Jenner ne savait pas gérer son argent avant de divorcer: «J’avais honte de ne pas savoir»

BelgaImage
BelgaImage

Kris Jenner semble être passé maître dans tous les domaines et notamment celui de gérer des fortunes et sa famille. La manager de l’empire Kardashian n’a pas toujours été dans cette position. C’est à l’occasion d’un entretien accordé au WSJ Magazine que la super-maman de 65 ans s’est confiée sur sa vie. Elle a été mariée de 1978 à 1990 au célèbre avocat Robert Kardashian, connu pour avoir défendu le footballeur O.J. Simpson.

Un divorce qui a servi de déclic

Lors de leur vie commune, Kris Jenner n’avait jamais eu à « payer une facture ». C’est son mari qui était entièrement en charge des finances de la famille. Une situation problématique une fois que le couple s’est séparé. Lors de l’interview, Kris Jenner se souvient : « Un jour, alors que j’étais en plein divorce, mon amie Shelli Azoff m’a demandé « Combien coûte ton jardinier ? » Et j’ai dit, « Je ne sais pas ». Et elle était choquée ».

Kris Jenner ajoute que ça a été le déclic : « Ça a été un tournant pour moi : j’avais honte de ne pas savoir. Je me suis réveillée un jour avec des responsabilités que je n’avais pas la veille ». Il lui a fallu donc remettre de l’ordre dans ses affaires et comprendre comment fonctionnait le travail de gestionnaire.

Parmi les plus riches des États-Unis

« J’ai ressenti un si grand sentiment d’accomplissement en étant capable de gérer tout ça, de payer mes propres factures, de gagner mon propre argent et de payer mes impôts. Il y a eu des moments où je n’avais pas beaucoup d’argent, mais j’étais très organisée » se rappelle-t-elle. Un apprentissage qui lui a bien servi puisqu’aujourd’hui, même si les estimations sont compliquées, la fortune de Kris Jenner s’élèverait à plus de 190 millions de dollars selon Forbes.

Aujourd’hui la maman continue son travail de manager auprès de chacune de ses filles, notamment avec Kylie Jenner. En tant que sa manager principal, Kris Jenner serait rémunérée à hauteur de 17 millions d’euros par an.

 
  • Les montages financiers des royaux européens

    Plongé jusqu’au cou dans l’affaire Epstein, le prince Andrew a déclenché une nouvelle polémique en Angleterre en créant une très discrète société privée pour assurer la gestion de ses avoirs.

    Familles royales ou grandes familles de la noblesse ou de la haute bourgeoise, elles sont nombreuses à utiliser des constructions juridiques, comme des fondations, pour transmettre et perpétuer leur patrimoine.

  • GELUCK_belgaimage-174625282-full

    Geluck face à ses détracteurs

    Les détracteurs du projet de musée de Philippe Geluck sortent les griffes.

  • Le complexe des serres se découvre de plus loin cette année grâce à une belle promenade dans le parc privé du château.

    Parcours inédit dans les Serres de Laeken

    En raison du corona, une partie du complexe est inaccessible, mais, en échange, les visiteurs peuvent faire une longue promenade dans le parc du château royal ! À découvrir dès le 13 mai.

  • Le fisc peut s’emparer de 80% de la valeur d’un héritage à destination d’un ami ou d’un neveu. Le legs en duo est une solution à envisager à l’heure d’anticiper sa succession.

    Héritage, les règles ont changé

    Pour alléger les droits de succession, il est souvent intéressant d’inclure une association dans ses héritiers. Attention, les règles ont changé ! Explications.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern