Le fils de Bernard Tapie revient sur le cambriolage et l’agression dont ont été victimes son papa et sa belle-mère (vidéo)

Dans la nuit de samedi à dimanche ce week-end, Bernard Tapie et sa femme Dominique Mialet-Damianos ont été réveillés et maltraités par des cambrioleurs encagoulés. Après s’être introduits dans le domicile du couple à Combs-la-Ville en Seine-et-Marne par une fenêtre, les quatre hommes ont attaché et frappé leurs victimes avec des câbles électriques.

À 78 ans et souffrant d’un double cancer de l’estomac et de l’œsophage, Bernard Tapie a notamment reçu un coup de matraque sur la tête, mais il a refusé de se faire hospitaliser. Il est toutefois sous surveillance car le coup a été porté à proximité de la localisation d’une des tumeurs. C’est sa femme qui, après être parvenue à se débarrasser de ses liens, s’est réfugiée chez une voisine pour donner l’alerte. Les agresseurs se sont enfuis avec des bijoux et des montres.

Stéphane Tapie, le fils de Bernard Tapie, s’est exprimé sur BFM TV et est revenu sur l’agression et le « cauchemar » vécu par le couple : « Ils ont été réveillés avec des lampes dans les yeux, attachés, roués de coups, ma belle-mère essayant de protéger mon père. Il leur a dit ‘arrêtez’. Il est malade, il a un cancer. Ils l’ont (Monique) traînée par les cheveux dans toute la maison en lui demandant où se trouvait le coffre-fort, qu’il n’y a malheureusement pas. Plus les réponses étaient ‘il n’y en a pas’, plus elle prenait des coups  ». « Ils sont extrêmement marqués physiquement car ils ont pris beaucoup de coups », a également indiqué Stéphane Tapie, choqué par les événements, rapporte BFM TV. Une enquête a été ouverte pour vol aggravé avec violence et séquestration.

 
  • Les montages financiers des royaux européens

    Plongé jusqu’au cou dans l’affaire Epstein, le prince Andrew a déclenché une nouvelle polémique en Angleterre en créant une très discrète société privée pour assurer la gestion de ses avoirs.

    Familles royales ou grandes familles de la noblesse ou de la haute bourgeoise, elles sont nombreuses à utiliser des constructions juridiques, comme des fondations, pour transmettre et perpétuer leur patrimoine.

  • GELUCK_belgaimage-174625282-full

    Geluck face à ses détracteurs

    Les détracteurs du projet de musée de Philippe Geluck sortent les griffes.

  • Le complexe des serres se découvre de plus loin cette année grâce à une belle promenade dans le parc privé du château.

    Parcours inédit dans les Serres de Laeken

    En raison du corona, une partie du complexe est inaccessible, mais, en échange, les visiteurs peuvent faire une longue promenade dans le parc du château royal ! À découvrir dès le 13 mai.

  • Le fisc peut s’emparer de 80% de la valeur d’un héritage à destination d’un ami ou d’un neveu. Le legs en duo est une solution à envisager à l’heure d’anticiper sa succession.

    Héritage, les règles ont changé

    Pour alléger les droits de succession, il est souvent intéressant d’inclure une association dans ses héritiers. Attention, les règles ont changé ! Explications.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern