«La Bible du vagin» ou les mystères du sexe féminin décryptés

Belgaimage
Belgaimage

Il y a peu de temps encore, rare étaient les livres et prises de parole en public abordant le sexe et le plaisir féminin, considérés comme des tabous. Aujourd’hui, les choses changent. Dans cette veine, la Dr Jen Gunter vient de sortir un ouvrage intitulé « La Bible du vagin ». Gynécologue, spécialiste de la santé féminine et du traitement de la douleur aux États-Unis depuis trente-trois ans, elle connaît le sujet par cœur. C’est pourquoi elle a voulu publier ce livre, dans le but de décrypter certains mystères entourant le sexe féminin et rétablir des vérités, rapporte Madame Figaro.

De la chirurgie aux règles, en passant par l’accouchement, les pratiques sexuelles et la lingerie, divers sujets sont abordés avec réalisme. L’occasion notamment d’expliquer que le fameux point G… n’existe pas. Cette zone mystérieuse érogène « découverte » par le Dr Ernst Gräfenberg dans les années 50 n’est en fait qu’une partie du « complexe clitoridien ». Stimuler ce point revient donc à stimuler le clitoris, décrypte l’auteure. Le clitoris est également le seul organe réservé uniquement au plaisir. Alors autant en profiter.

Pourtant, la Dr Jen Gunter met également en avant une réalité. À notre époque, seule une femme sur deux est satisfaite de sa vie sexuelle et une sur trois atteint l’orgasme par la seule pénétration. L’experte tient aussi à combattre la « purification gynécologique » en assurant que le vagin n’est certainement pas sale comme le pensent certains ni rempli de bactéries dangereuses. Pas besoin donc d’utiliser des sprays intimes et autres produits nuisibles puisque le vagin s’autonettoie naturellement. L’épilation pubienne n’est pas non plus synonyme de propreté intime et aurait justement tendance à augmenter les risques infectieux car les poils agissent en barrière de protection, décortique Madame Figaro.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern