Andy Warhol, le self made mythe

Des fleurs aux vaches, acide et touchant, l’artiste révolutionne l’art contemporain.
Des fleurs aux vaches, acide et touchant, l’artiste révolutionne l’art contemporain. - Belgaimage

Il a dynamité l’art contemporain dans le New York déchaîné des années 60. Andrew Warhola, fils chétif d’immigrés slovaques ayant grandi à Pittsburgh dans un monde ouvrier et catholique, moche comme un pou, est un jour devenu Andy Warhol au-delà de toutes ses espérances. Jean-Noël Liaut le croisa étant jeune. Après trente ans d’études, il livre sa version : fantasque, « illimythé », parfois atroce dans les vapeurs de drogue… mais aussi fabuleux dans ses créations sans aucun hasard.

Andy Warhol a-t-il tout...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement de durée contractuelle)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète
Signé duBus
Signé Stéphane Bern