À la télé ce soir: «The Voice» ou «La La Land»

Capture d’écran - La La Land
Capture d’écran - La La Land

« The Voice », à 21h05 sur TF1

Pour la première fois dans l'histoire de la compétition, les coachs vont devoir s'affronter lors de défis d'un nouveau genre, entre stratégie et joutes vocales. Une véritable partie d'échecs va ainsi s'engager ! Au début de la soirée, les coachs comptent quatre talents dans leur équipe. Le coach qui a la main choisit le talent qu'il va envoyer sur scène, puis quel juré il décide de défier avec ce talent. Le coach désigné répond à ce duel en choisissant l'un de ses talents pour livrer bataille. Les deux talents vont alors chanter une chanson à tour de rôle et c'est le public, présent sur le plateau, qui décidera du vainqueur de chaque « cross-battle » et l'enverra en demi-finale.

« La La Land », à 22h05 sur PLUG RTL

de Damien Chazelle

Los Angeles. Serveuse dans la cafétéria d'un studio de cinéma, Mia, aspirante actrice, enchaîne les auditions dans l'espoir de décrocher un rôle. Elle croise plusieurs fois le chemin de Sebastian, pianiste de jazz à la recherche d'un club digne de ce nom. Après des débuts plutôt difficiles, ils ne tardent pas à tomber amoureux l'un de l'autre.

Les étoiles de Dominique Deprêtre

« Ocean’s Eleven » à 20h05 sur TIPIK - Deux étoiles

de Steven Soderbergh (2001)

Le remake hyper luxueux de « L’inconnu de Las Vegas » qui réunissait, en 1960, tout le « gang » à Frank Sinatra. Sans surprise, mais tellement attrayant que deux suites ont été bouclées par la même équipe et avec le même succès. À défaut d’un « Ocean’s Fourteen », un « spin-off »… féminin avec Sandra Bullock, Cate Blanchett, Dakota Fanning, Helena Bonham-Carter, Rihanna et… Matt Damon (quand même) est sorti en 2018 : « Ocean’s Eight » (nombreux chiffres encore dispos).

« Le mariage de mon meilleur ami », à 20h15 sur PLUG RTL - Deux étoiles

de Paul J. Hogan (1997)

Le duel que se livrent Cameron Diaz et Julia Roberts – qui doit l’emporter de quelques millimètres au niveau de la taille du sourire… – autour de Dermot Mulroney est assez dynamique faute d’éviter tous les habituels poncifs du genre. C’est pourtant le trop rare Rupert Everett qui enlève finalement le morceau, au propre comme au figuré d’ailleurs…

« Le choc des Titans », à 20h15 sur AB3 - Deux étoiles

de Louis Leterrier (2010)

Lancé par Luc Besson avec « Le transporteur », le réalisateur parisien s’exporte sans complexe dans l’univers des grosses machines hollywoodiennes avec cette adaptation évidemment pétaradante mais assez plaisante de la fameuse légende grecque.

« Les compères », à 20h55 sur La Une - Deux étoiles

de Francis Veber (1983)

Entre « La chèvre » et « Le fugitif », la deuxième comédie pseudo-policière réunissant Pierre Richard et Gérard Depardieu. C’est toujours aussi savoureux et sans prétention. Notons que le compositeur d’origine roumaine Vladimir Cosma, 73 ans, auteur de la B.O., n’a aucun lien de parenté avec le Hongrois de naissance Joseph Kosma (1905-1969), le musicien de « La grande illusion ».

« Jack le chasseur de géants », à 21h55 sur AB3 - Deux étoiles

de Bryan Singer (2013)

Le très éclectique réalisateur des « Usual suspects », « X-Men » et « Walkyrie » se lance cette fois dans le fantastique médiéval avec ce récit d’aventure bardé d’effets spéciaux à la Peter Jackson qui en mettent plein la vue. C’est un peu naïf et assez prévisible, mais surtout très spectaculaire, avec le flamboyant Nicholas Hoult, Ewan McGregor et le vétéran Ian McShane décidément plus en forme que jamais.

 
  • Pourquoi William a viré Harry

    Depuis de longs mois, la rupture est consommée entre le prince William et le prince Harry. Même lors des funérailles de leur grand-père, ils n’échangent que peu de paroles. En fait, les Cambridge et les Sussex sont brouillés depuis près de trois ans.

    Les deux frères ne se parlent plus depuis octobre 2018. Un livre jette un nouvel éclairage sur la véritable raison de la discorde – une trahison ! – qui a mené à la séparation des Cambridge et des Sussex, avant le Megxit…

Signé duBus
Signé Stéphane Bern