Bernard Minier: «Écrire est un jeu permanent»

Bernard Minier: «Écrire est un jeu permanent»
DR

Dans les forêts de l’Ariège, un jeune homme est tué en pleine nuit par une voiture qui le renverse. Le conducteur croit écraser un cerf. Il se fourvoie : l’animal a des yeux humains. Nu, il porte un masque surmonté de bois. Sous la lumière de la pleine lune, il était victime d’une mystérieuse chasse. Qui sont ces « chasseurs » ? Ont-ils d’autres victimes à leur actif ? Le thriller décape et renverse, tout en s’inscrivant dans l’actualité du moment : coronavirus, violences, manipulations et règlements de comptes.

...
Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement de durée contractuelle)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète
Signé duBus
Signé Stéphane Bern