L’émouvant hommage de RTL à Barbara Mertens (vidéo)

Belgaimage
Belgaimage

La triste nouvelle a été annoncée ce vendredi 4 juin : Barbara Mertens, ancienne rédactrice en chef de Bel RTL, est décédée à l’âge de 53 ans. Elle se battait avec ténacité contre un cancer du col de l’utérus depuis 2018. Journaliste sur Bel RTL depuis 1996, elle débute par la présentation des tranches du soir en compagnie de Pascal Vrebos. Elle anime par la suite le Bel RTL Matin, avant de devenir cheffe des informations en 2003 et rédactrice en chef en 2009, rapporte RTL.

À la fin du journal de 19h hier soir, Caroline Fontenoy a conclu son journal par un émouvant hommage à la journaliste. « Nos pensées vont ce soir à sa famille et à ses amis. Les mots me manquent pour évoquer ta personnalité hors du commun en tant que femme et en tant que journaliste. Alors regardez plutôt ce reportage (…) Et puis Barbara, merci pour tout », a déclaré la présentatrice, les larmes aux yeux, avant de lancer le reportage réalisé en hommage à Barbara Mertens, empli de photos, témoignages, prises de paroles de proches et collaborateurs.

La dernière fois qu’elle était apparue en public, c’était lors du Télévie 2020. En rémission, elle donnait des nouvelles positives, tout en continuant à se battre : « Je suis dans une phase relax de la maladie, donc je suis plutôt bien. J’ai retrouvé de la mobilité et j’essaie de profiter de la vie au maximum  ». Son sourire et son rire restent en mémoire de ses anciens collaborateurs. Olivier Leborgne s’est d’ailleurs rappelé leur travail pour « Votez pour moi » sur Bel RTL : « Elle connaissait bien les sujets dont on parlait. Donc, rire venait très spontanément avec celui de Pascal Vrebos. Ce sont nos premiers spectateurs aussi, donc ça nous donne déjà un petit retour de nous dire : ’Ah bah au moins, ce qu’on a fait est drôle. Y avait ça, puis il y avait aussi cette rigueur. Des fois, après la séquence de ’Votez pour moi’, elle nous disait : ’Là vous avez dit ça, mais attention parce que c’est pas tout à fait juste.’ Elle avait beaucoup de rigueur, c’était une grande professionnelle  ».

Le directeur de l’information, Laurent Haulotte, s’est lui aussi exprimé : « J’ai vu quelqu’un qui a beaucoup donné pour ce métier. C’est une femme qui aimait le débat d’idées, qui incarnait des valeurs fortes du journalisme comme l’indépendance, la rigueur, l’empathie aussi. Elle s’intéressait beaucoup à notre public. Elle allait beaucoup au contact des gens », ajoute RTL. « Elle est passée par tellement de moments difficiles, douloureux, qu’elle avait toujours surmontés, Moi, dans mon esprit, elle était invincible  », a ajouté Peggy Simono, journaliste sur Bel RTL. Un avis partagé par Arsène Burny, un des fondateurs du Télévie : « Elle souffrait… Elle souffrait pour sa famille, elle souffrait pour elle-même. Elle ne s’est jamais plainte. C’était une fille forte, même très forte  ». Un reportage tout en émotions.

 
  • Grand séducteur, Claude François aimait les très jeunes femmes.

    Claude François, sa part d’ombre

    Trois ans après la révélation de l’existence de sa fille cachée, une nouvelle enquête dévoile le goût du chanteur pour de très jeunes fans.

  • Le travail d’intégration permet une meilleure scolarité pour les élèves «dys». La tablette est un outil très utile.

    Apprendre à maîtriser les troubles «dys»

    Les enfants qui souffrent de dyslexie, dyscalculie, dyspraxie… sont souvent considérés comme distraits, rêveurs, peu intéressés ou agités. Ils seraient entre 3 et 7 %.

  • Environ 15% des colis proviennent de vendeurs en ligne qui ne sont pas enregistrés auprès de l’Union européenne : la TVA et des frais sont alors dus par l’acheteur au moment de la livraison…

    Achats sur internet : gare aux taxes

    Des prix parfois multipliés par trois une fois la livraison effectuée. Désormais, tout ce qui vient d’un vendeur hors Union européenne est frappé par la TVA et des frais. Conseils.