Accueil Actu Soirmag

Marcel Javaux: «Il faut être maso pour arbitrer»

Expert du monde du football, Marcel Javaux raconte ses souvenirs avec un franc-parler qui a fait sa popularité à la télévision. Interview et extrait de son livre.

Article réservé aux abonnés
Rédacteur en chef adjoint Temps de lecture: 5 min

Originaire de Villance, un village près de Libin où ses parents tenaient une boulangerie, Marcel Javaux est toujours resté très attaché à son Ardenne natale. Il a terminé sa carrière de policier (ex-gendarme, on précise) à Paliseul, après de nombreuses années à Bruxelles, et est revenu s’installer à Six-Planes (Bièvre), village d’origine de son épouse Josette, pas très loin de la vallée de la Semois. « Un coin de paradis ! Des vaches, des chevaux, de temps en temps un cerf ou des chevreuils ! », nous raconte-il. Il parlerait des heures de ces localités ardennaises qu’il connaît bien, mais sa spécialité reste tout de même le foot, lui qui a été arbitre durant 28 ans et près de 1.000 matches, dont onze saisons en Division 1, avant d’enchaîner une longue collaboration avec la RTBF, dont treize années comme expert de l’arbitrage à « La Tribune ». Ses avis tranchés, ses coups de gueule aussi, ont fait sa réputation, et sa popularité.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Société

Voir plus d'articles

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs