Marcel Javaux: «Il faut être maso pour arbitrer»

Marcel Javaux sur la terrasse de sa maison de Six-Planes. Il évoque 28 années d’arbitrage et une longue expérience en télé, notamment à «La Tribune».
Marcel Javaux sur la terrasse de sa maison de Six-Planes. Il évoque 28 années d’arbitrage et une longue expérience en télé, notamment à «La Tribune». - Isopix

Originaire de Villance, un village près de Libin où ses parents tenaient une boulangerie, Marcel Javaux est toujours resté très attaché à son Ardenne natale. Il a terminé sa carrière de policier (ex-gendarme, on précise) à Paliseul, après de nombreuses années à Bruxelles, et est revenu s’installer à Six-Planes (Bièvre), village d’origine de son épouse Josette, pas très loin de la vallée de la Semois. « Un coin de paradis ! Des vaches, des chevaux, de temps en temps un cerf ou des chevreuils ! », nous raconte-il. Il parlerait des heures de ces localités...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement de durée contractuelle)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète
  • Mick Schumacher, au nom du père

    Mick Schumacher devant le portrait de son illustre paternel: «C’est le plus grand pilote de tous les temps, il est mon idole», dit le jeune compétiteur, arrivé en F1 à 22 ans, comme son père.

    Alors que les fans attendent depuis presque huit années un signe de vie de leur pilote préféré, son fils de 22 ans a pris la relève en Formule 1. Un défi compliqué.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern