Le trio magistral

Ces trois-là, ô combien regrettés, maniaient l’humour à son meilleur niveau.
Ces trois-là, ô combien regrettés, maniaient l’humour à son meilleur niveau. - DR

Il y avait Marielle, fantasque et fanfaron, à la voix profonde, à la poitrine large. Il y avait Noiret, au charme tout en tweed, de la belle étoffe de gentleman acteur. Il y avait Rochefort, le ludion qui cachait sa timidité derrière sa moustache inamovible. À trois, ils maniaient l’humour à son meilleur niveau. Le documentaire de Pascal Forneri rappelle cette excitante amitié qui, jamais, ne se relâcha. Elle s’amplifia même au gré du temps, des débuts à la fin, des premiers pas aux marches de la gloire. Comme dans la chanson de Brassens, ils n’ont qu’une obligation : les copains d’...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement de durée contractuelle)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète
Signé duBus
Signé Stéphane Bern