Francis Lalanne donne sa version de l’altercation avec l’équipe de ‘Quotidien’: «Ils ont tout simulé»

belgaimage-175902340-full
ABACAPRESS

Bras de fer tendu entre Francis Lalanne et les équipes de « Quotidien ». En début de semaine, les chroniqueurs de Yann Barthès ont dévoilé une vidéo, tournée samedi dernier à Avignon, dans laquelle le chanteur Francis Lalanne s’énerve envers les deux reporters de « Quotidien ». Ces derniers viennent l’interviewer notamment sur des propos tenus par Jean-Marie Bigard lors d’une manifestation anti-vaccin où l’humoriste a insulté plusieurs personnalités politiques.

Cependant, l’échange tourne au vinaigre et Francis Lalanne s’emballe sur les journalistes, leur demandant d’« enlever ce qu’il y a sur la caméra ». D’après « Quotidien », l’artiste de 63 ans aurait ensuite frappé le reporter Paul Bouffard (ce qui lui aurait valu un traumatisme crânien), et causé une entorse au poignet à Paul Larrouturou, l’autre journaliste présent à Avignon. Les deux hommes se seraient en effet rendus à l’hôpital après l’altercation pour obtenir un diagnostic de leurs blessures. Une situation qui a mené l’émission phare de TMC à porter plainte contre Francis Lalanne.

Invité de Cyril Hanouna dans « Touche pas à mon poste » jeudi soir, ce dernier a nié les faits. « Je n’ai donné aucun coup ! J’étais à un stand et là les gars arrivent sans me dire bonjour et ils me mettent le micro sous le nez. Je sais ce qu’ils allaient faire de ces images ! », a déclaré Francis Lalanne, remonté contre les équipes de « Quotidien ». Selon lui, ces dernières n’ont d’ailleurs pas porté plainte à son encontre, comme elles le disaient.

L’artiste a dénoncé une « mise en scène » de la part des journalistes : « Ils ne sont pas du tout allés à l’hôpital médico-judiciaire d’Avignon ! Ils sont restés tranquillement à la fête, ils ont monté toute une espèce de mise en scène où ils sont partis et ensuite revenus ». Francis Lalanne prétend d’ailleurs qu’il a des preuves sur ce qu’il raconte, « une cinquantaine de témoignages » et « plein d’images, de photos, etc. On les voit rigoler entre eux, même discuter de ce qu’ils vont faire ». « Ils ont tout simulé, y compris la peur », a-t-il encore lâché agacé. Il souhaite d’ailleurs porter plainte contre la société de production de « Quotidien », ainsi que contre les deux journalistes qui l’accusent de coups.