Des gendarmes font le buzz sur les réseaux sociaux et attirent des milliers d’abonnés

Le Colonel Brice Mangou, l’homme qui se cache derrière les tweets du compte de la gendarmerie des Vosges.
Le Colonel Brice Mangou, l’homme qui se cache derrière les tweets du compte de la gendarmerie des Vosges. - MAXPPP

Depuis plusieurs mois, le compte Twitter de la gendarmerie des Vosges a changé de ton. Plutôt classiques au début, ses tweets sont devenus ironiques et décalés, et le compte a pris de l’ampleur. À tel point que maintenant, il est suivi par plus de 78.000 personnes !

Gestionnaire des tweets, le Colonel Brice Mangou enchaîne les traits d’humour, qu’il essaie toujours de lier avec de la prévention ou des avertissements pour la population. Récemment par exemple, la gendarmerie a tweeté, « afin de rassurer les conducteurs hésitants », que « les clignotants ne contiennent ni lactose, ni gluten, ni huile de palme et ne sont pas alcoolisés. Vous pouvez donc les consommer sans modération ». Le Colonel Brice Mangou distille aussi des « conseils », comme celui-ci : « Coller la voiture devant vous ne fera pas aller plus vite celle devant elle », ou diffuse parfois des avis de recherche un peu particulier : « On recherche désespérément le Soleil. Âge : 4.603 milliards d’années. Description : boule jaune de 696340 km de rayon. Si vous l’apercevez, ne le regardez surtout pas dans les yeux et appelez MétéoFrance ».

Le gendarme se sert aussi souvent de situation vécue, tournée en dérision, pour avertir les habitants des Vosges. « Levons toute ambiguïté : en cas de contrôle, justifier d’une vitesse trop élevée par la pratique du spiritisme et en affirmant être hanté par l’esprit d’Ayrton Senna n’empêchera pas la verbalisation. Même si vous présentez une carte professionnelle de marabout », a-t-il notamment tweeté il y a quelques semaines.

Le succès inattendu et grandissant du compte de la gendarmerie vosgienne a même amené le Colonel Brice Mangou à être invité sur le plateau de « C à vous » le 27 mai dernier. « On propose une proximité numérique qui correspond finalement à la proximité physique que l’ensemble des gendarmes propose aux concitoyens quotidiennement. Le gendarme n’est pas quelqu’un d’austère », avait-il expliqué à Anne-Elisabeth Lemoine. Un passage en télé qui lui a évidemment valu une bonne dose d’abonnés en plus !

 
  • Verviers: la peur du lendemain

    La Vesdre coule paisiblement. Les débris qui la bordent rappellent le traumatisme vécu une semaine plus tôt.

    Dévastée par la Vesdre, l’ancienne cité lainière pleure ses morts, compte ses sinistrés et se prépare aux crises à venir.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern