Les années Mitterrand (5): les ombres d’un passé trouble

Les années Mitterrand (5): les ombres d’un passé trouble
BelgaImage

De gauche, acquis aux droits de l’homme, à la justice sociale, aux minorités, homme d’ouverture : le président socialiste soignait sa médaille. Choisi par le peuple sur la base d’un programme généreux, Mitterrand méconnaît le mot « réactionnaire ». Il maintient cette illusion jusqu’à la parution, en 1994, du livre de Pierre Péan, « Une jeunesse française ; François Mitterrand, 1934-1947 ». Il tombe de son piédestal, est confronté à son passé. Le journaliste-écrivain, aux enquêtes toujours très pointues, exhume des faits et des engagements que l’intéressé...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement de durée contractuelle)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète
Signé duBus
Signé Stéphane Bern